Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eugène II

dimanche 16 juin 2019, par ljallamion

Eugène II

99ème pape de 824 à août 827

Eugène II 99ème Pape de l'Église catholiqueNé à Rome, il négocia avec Louis le Débonnaire la Constitutio romana de 824 [1]. Ce texte reconnaissait l’autorité de l’empereur sur Rome et rappelait que l’élection d’un pape était soumise à l’approbation de l’empereur.

Il tint un concile à Rome pour la réforme du clergé. Sa charité lui mérita le titre de père des pauvres.

On lui attribue l’institution de l’épreuve par l’eau froide.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Eugène II/ Portail du Vatican/ Papes de l’Église catholique

Notes

[1] La Constitution romaine de 824 est un accord passé entre la papauté et l’empereur franc confirmant et garantissant la souveraineté du pape sur Rome et ses limites. Un premier accord est demandé et obtenu par le pape Pascal 1er à l’empereur Louis le Pieux en 817. Jusqu’à cette date l’élection d’un pape par le clergé romain n’était soumise à aucun accord de la part d’un souverain franc. Pascal 1er fit cette demande pour assurer le pouvoir du pape en cas de troubles nés de contestations du peuple romain. La constitution de 817 porte le titre de Privilegium Ludovici imperatoris de regalibus confirmandis Papae Paschali. À la fin de ce texte une clause précise que les Romains sont libres de choisir leur évêque, mais que celui-ci, après sa consécration, devait envoyer une notification officielle à l’empereur. À la suite de troubles consécutifs à la mort de Pascal 1er, Louis le Pieux envoie son fils Lothaire 1er à Rome, en 824. Lothaire impose au pape élu, Eugène II, une nouvelle Constitution romaine plaçant le pape sous contrôle de l’empereur. Cette constitution impose que le pape : doit prêter serment de fidélité à l’empereur devant un envoyé impérial et en présence du peuple romain, dès son élection, avant sa consécration, garde le droit d’exercer la justice et de nommer les fonctionnaires, mais sous réserve de l’accord impérial, Par ailleurs un délégué de l’empereur doit résider dans la cité papale pour s’assurer de la bonne marche de l’administration, trancher les questions contentieuses ou les renvoyer à l’examen des missi dominici.