Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Robert III d’Écosse

Robert III d’Écosse

samedi 18 août 2012, par ljallamion

Robert III (vers 1340-1406)

Comte de Carrick-Roi d’Écosse de 1390 à 1406

Fils aîné du roi Robert II et de sa maîtresse Elizabeth Mure, il fut légitimé par le mariage formel de ses parents vers 1349.

En 1368, son grand-oncle, le roi David II d’Écosse, le fait comte de Carrick, et il prend part au gouvernement du royaume jusqu’à ce qu’en 1387, un coup donné par un cheval le rende invalide. Probablement à cause de cet accident, c’est son frère Robert, comte de Fife, et non lui, le prince héritier, qui devient gardien du Royaume en 1388. Il n’en succède pas moins à son père sur le trône lors de son décès en mai 1390. Robert III épousa Annabella Drummond, fille de Sir John Drummond de Stobhall.

Il est couronné à Scone, en août 1390, sous le nom de Robert III. Bien qu’il ait probablement assisté à plusieurs séance du parlement, le nouveau roi ne dirige que nominalement le pays, le pouvoir réel restant entre les mains de son frère, le comte de Fife.

Néanmoins, en 1399, à cause de la « maladie du corps » du roi, son fils aîné, David, duc de Rothesay, reçoit le titre de lieutenant du royaume ; mais s’ensuivent une invasion anglaise de l’Écosse, de sévères différents entre Rothesay et son oncle Robert, désormais duc d’Albany, et finalement, en mars 1402, la mystérieuse mort de faim de Rothesay au palais de Falkland.

Craignant pour la vie de Jacques, son fils survivant, le roi tient le garçon caché au château de Dirleton, en vue de lui faire quitter secrètement le pays pour la France. Néanmoins, un mois après, en 1406, les Anglais capturent le jeune Jacques en chemin. Sur quoi le roi Robert meurt, probablement à Rothesay.