Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Étienne Douchan

mercredi 23 novembre 2016, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 30 juillet 2012).

Étienne Douchan (1308-1355)

Empereur des Serbes et des Romains de 1346 à 1355

Par son mariage avec la sœur du tsar de Bulgarie [1], il réduisit pratiquement la Serbie [2] en vassalité. Il étendit sa domination sur la macédoine [3] à l’exception de Salonique [4], sur l’Albanie [5], sur l’Épire [6], et, en 1346 se fit couronner à Skoplje [7] empereur des Serbes et des Romains [8]. Il se prépara à faire la conquête de Constantinople, et, dans ce dessein, chercha à s’allier tantôt avec Venise, tantôt avec les Turcs. Mais il mourut au moment où il allait mettre son grand projet à exécution.

C’est sous son règne que la Serbie médiévale atteint son apogée. Durant cette période l’art serbe connaît son âge d’or ; de talentueux artistes grecs travaillent à la construction et à la décoration de nombreux monastères, comme ceux de Studenica [9], DeIani [10] ou GraIanica [11]. C’est aussi l’époque de l’apogée du port de Raguse [12].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du livre de Dusan Batakovic, Histoire du peuple serbe, éditions L’âge d’homme (ISBN 282511958X)

Notes

[1] Le mot tsar désigne un souverain de Russie (de 1547 à 1917), de Bulgarie (de 893 à 1422), et de Serbie (de 1346 à 1371).

[2] En 1345, l’armée serbe occupe la ville de Serrès puis toute la Chalcidique ainsi que le Mont Athos. Au vu de l’état de ruine de l’empire byzantin, Dušan décide de créer un nouvel empire chrétien orthodoxe capable de résister aux Turcs.

[3] Annexée par la Bulgarie en 1203, la Macédoine devient serbe en 1282, et Stefan Uroš IV Dušan fait de Skopje la capitale de son Empire serbe. Peu après sa mort, son royaume disparaît et la Macédoine sombre dans des luttes interminables entre seigneurs. Ceux-ci ne peuvent faire face aux envahisseurs turcs lors de la bataille de la Maritsa en 1371. La Macédoine devient alors une région de l’Empire ottoman

[4] Thessalonique ou Salonique est une ville de Grèce, chef-lieu du district régional du même nom, située au fond du golfe Thermaïque.

[5] Les Normands, qui gouvernaient le sud de l’Italie, conquirent Durrës en 1081. Les Byzantins reconquirent l’Albanie en 1083. Des Normands y retournèrent en 1107 et encore en 1185 mais furent rapidement expulsés. En 1190, le prince albanais Progon réussit à instaurer un État indépendant qui se maintient jusqu’à la moitié du 13ème siècle. Le deuxième empire bulgare qui atteint son apogée sous le règne d’Ivan Assèn II, chutera à la mort d’Ivan Assèn II. Un siècle plus tard, un empire serbe atteint son apogée au milieu du 14ème siècle, sous le règne d’Étienne IV Douchan, période pendant laquelle une partie du nord de l’Albanie (jusqu’à Durrës où commençaient les territoires appartenant à la République de Venise) est sous sa domination.

[6] L’Épire est une région historique et montagneuse des Balkans, partagée entre la Grèce et l’Albanie. Épire signifie « continent » en grec. l’Épire historique est partagée entre la Grèce (périphéries de l’Épire dans sa totalité, partie occidentale de celle de Thessalie et partie extrême occidentale de celle de Macédoine Occidentale) et l’Albanie (tout ou partie des préfectures de Gjirokastër, de Korçë et de Vlorë formant l’Épire du Nord).

[7] Skopje est la capitale et la plus grande ville de la République de Macédoine. Après avoir été le lieu de diverses occupations préhistoriques, Skopje naît véritablement au 1er siècle avec la fondation d’une colonie romaine appelée « Scupi », qui est rattachée à l’Empire romain d’Orient en 395. La ville antique est détruite par un séisme en 518. Reconstruite quelques kilomètres plus loin et fortifiée, elle connaît de nombreuses invasions au cours des 10ème et 11ème siècles, entrant au 10ème siècle dans le Premier Empire Bulgare sous Siméon 1er de Bulgarie, pour revenir dans l’Empire Byzantin en 1018 après la défaite du dernier tsar bulgare Samuel par le Basileus Basile II et la disparition du Premier Empire Bulgare. La domination byzantine s’achève avec la conquête serbe en 1282, et Skopje devient brièvement la capitale de l’Empire serbe en 1346. L’État s’affaiblit toutefois rapidement et la ville est conquise par les Ottomans en 1392.

[8] Bασιλεὺς καὶ αὐτoκράτωρ Σερβίας καὶ Pωμανίας

[9] Le monastère de Studenica est le plus grand et le plus riche des monastères orthodoxes serbes. Situé dans le sud-est de la Serbie, sur la rive droite de la rivière Studenica et près d’un village qui porte le même nom, il fut fondé par Stefan Nemanja, le créateur de l’État médiéval serbe, et construit entre 1183 et 1196. Ses murs fortifiés entourent deux églises, l’église de la Sainte Mère de Dieu et l’église du Roi, toutes deux faites de marbre. Le monastère est particulièrement connu pour son ensemble de fresques byzantines des 13ème et 14ème siècle.

[10] Le monastère de Visoki Dečani, ou, plus simplement, monastère de Dečani, est un monastère orthodoxe serbe situé dans la ville de Dečani au Kosovo, à 12 km au sud de la ville de Peć. Sa cathédrale est la plus grande église médiévale des Balkans et elle conserve un important ensemble de fresques byzantines.

[11] Le monastère de Gračanica est un monastère orthodoxe serbe situé au Kosovo. Il a été fondé par le roi Stefan Milutin en 1321.

[12] Dubrovnik, ou Raguse de son ancien nom français, est une ville et une municipalité de Croatie, capitale du Comitat de Dubrovnik-Neretva. Elle fut autrefois la capitale d’une république maritime connue sous le nom de République de Raguse.