Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Song Yi (dynastie Qin)

mercredi 6 juillet 2022, par ljallamion

Song Yi (dynastie Qin) (mort en 207 av. jc)

Ministre du royaume insurgé Chu pendant les dernières années de la dynastie Qin

Song Yi a rejoint le royaume insurgé Chu [1] de Xiang Liang vers 209 av. jc lorsque des rébellions ont éclaté dans toute la Chine pour renverser la dynastie Qin [2]. En 208 av. jc, Xiang Liang a trouvé Xiong Xin , un descendant de la famille royale de Chu, et l’a installé sur le trône de Chu en tant que roi Huai II.

Après avoir engagé les forces Qin dans diverses batailles, Xiang Liang a commencé à devenir méprisant envers l’ennemi en raison de la faible résistance qu’il rencontra. Song Yi averti Xiang Liang que sa confiance excessive et l’inattention de ses troupes entraîneraient une défaite contre l’armée Qin.

À ce moment-là, le seigneur de Gaoling, un envoyé du royaume insurgé de Qi [3], voyageait à Chu et il rencontra Song Yi en cours de route. Song Yi lui a dit de ralentir son rythme car il était sûr que Xiang Liang allait rencontrer sa chute. La prédiction de Song Yi était juste car Xiang Liang fut tué au combat contre l’armée Qin, dirigée par Zhang Han, lors de la bataille de Dingtao.

Le seigneur de Gaoling a rencontré le roi Huai II plus tard. Le roi convoqua Song Yi et discuta des questions stratégiques avec lui, après quoi il le nomma comme commandant en chef de son armée, avec Xiang Yu le neveu de Xiang Liang et Fan Zeng servant ses adjoints. Song Yi fut chargé de diriger une armée pour renforcer le royaume Zhao [4], qui était attaqué par Qin.

En 207 av. jc, l’armée atteint Anyang au sud-est de l’actuel comté de Cao [5], et Song Yi leur ordonna de s’arrêter et d’attendre 46 jours sans faire de mouvement. Comme la capitale de Zhao Handan [6] était assiégée par les forces Qin, Xiang Yu conseilla une traversée immédiate du fleuve Jaune [7] pour attaquer l’armée Qin, mais Song Yi l’ignora, préférant se déplacer lorsque Zhao et Qin seraient épuisés de se battre l’un contre l’autre.

Xiang Yu était en colère contre Song Yi et il prononça un discours aux autres généraux, dénonçant l’extravagance et l’attitude indifférente de Song envers les affaires militaires. Le lendemain matin, en entrant dans la tente du commandant pour faire son rapport du matin, Xiang Yu a pris Song Yi par surprise et le tua, s’emparant du commandement de Song sur l’armée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Song Yi (dynastie Qin)/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Chu ou l’état de Chu était un État des périodes des Printemps et Automnes et des Royaumes combattants, établi sur le fleuve Yangzi. Chu a été annexé par les Qin en 223 av. jc. La maison royale de Chu à l’origine portait le nom ancestral Nai et le nom de clan Yan mais ceux-ci sont devenus plus tard Mi et Xiong.

[2] La dynastie Qin est la première dynastie impériale de la Chine, qui dure de 221 à 206 av. jc. C’est la conquête des six États issus de la chute de la dynastie Zhou par l’État de Qin, conquête unifiant de facto le pays, qui l’installe au pouvoir. Les 14 années de règne de son fondateur, Qin Shi Huang, le premier empereur de l’histoire de la Chine, et de son fils Qin Er Shi, représentent, malgré cette brièveté, un tournant capital dans l’histoire nationale

[3] Qi était un État relativement puissant des périodes des Printemps et Automnes et des Royaumes combattants. Qi est fondé vers 1046 av. jc, peu de temps après l’avènement de la dynastie Zhou. Sa capitale était Linzi, qui correspond aujourd’hui à la ville de Zibo au Shandong. Le premier duc est Jiang Shang. En 384 av. jc, un coup d’État de la famille Tian met fin au règne de plusieurs siècles de la famille Jiang. Sa capacité à venir à bout d’ennemis de taille plus importante, comme le Chu et le Qin en fait une force avec laquelle il faut composer. Qi se rend sans résistance en 221 av. jc à Qin. Qi était épuisé. Sa reddition achève l’unification complète de la Chine.

[4] Zhao était l’un des sept États qui composaient la Chine antique pendant la Période des Royaumes combattants. Initialement clan de grands feudataires de l’Hégémonie de Jin, le Zhao fut l’un des trois États créés par la partition de celui-ci par les trois familles en 403 av. jc. D’abord de faible importance, le Zhao sut se développer jusqu’à devenir l’un des royaumes majeurs, avant d’être finalement détruit par le royaume de Qin. Son territoire s’étendait sur les provinces actuelles de la Mongolie-Intérieure, du Hebei, du Shanxi et du Shaanxi. Les frontières de cet État touchaient le pays des Xiongnu ainsi que les royaumes du Qin, du Wei et du Yan.

[5] Le xian de Cao est un district administratif de la province du Shandong en Chine. Il est placé sous la juridiction de la ville préfecture de Heze.

[6] Handan est une ville de la province du Hebei en Chine. Elle fut la troisième capitale du royaume de Zhao, à l’époque des Guerres d’unification de Qin, de 386 à 228 av. jc.

[7] Le fleuve Jaune est le deuxième plus long fleuve de Chine après le Yangzi Jiang. Long de 5 464 kilomètres, il prend sa source dans le plateau tibétain et après avoir traversé les provinces de Gansu, Ningxia, Mongolie-Intérieure, Shaanxi, Shanxi, Henan et Shandong il se jette dans la mer de Bohai, dans la mer Jaune. Le bassin versant du fleuve d’une superficie de 752 443 km² est caractérisé par un climat en grande partie semi-aride qui explique le débit modéré du fleuve à son embouchure (2 571 m3/s). Le fleuve Jaune a joué un rôle crucial dans l’histoire de la Chine car la civilisation chinoise est née au confluent du fleuve et de son affluent le Wei He puis s’est développée le long de son cours.