Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib dit Abbas ibn Abd al-Muttalib

Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib dit Abbas ibn Abd al-Muttalib

samedi 18 juin 2022, par ljallamion

Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib dit Abbas ibn Abd al-Muttalib (vers 566-vers 652/653)

C’est le plus jeune oncle du prophète Mahomet, son père était Abd al-Muttalib.

Il est de par son sang, un descendant des Hachémites [1] et de surcroît l’ancêtre des Califes Abbassides [2], fondé par un de ses descendants, Abû al-Abbâs.

Il est d’abord opposé à son neveu, puis devient un de ses plus zélés partisans, et meurt vers 652 très respecté des musulmans. Son fils Abd Allah ibn Abbas reçut le surnom de Rabbhani [3], et mourut en 687.

Sa postérité, comme celles de ses frères, se trouve partout dans le monde musulman. Ils sont appelés "Ashrafs" ou encore "Sayyids", en vertu de leur parenté Hachémite.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib/ Portail de l’islam/ Catégories : Famille de Mahomet

Notes

[1] La dynastie des Hachémites désigne les descendants de Hachim ibn Abd Manaf, de la tribu des Quraychites. Les Hachémites ont longtemps été les gardiens de la ville sainte de La Mecque, ils sont aujourd’hui la famille royale régnant en Jordanie, et ont régné sur le Royaume d’Irak jusqu’à la révolution républicaine de 1958.

[2] Les Abbassides sont une dynastie arabe musulmane qui règne sur le califat abbasside de 750 à 1258. Le fondateur de la dynastie, Abû al-Abbâs As-Saffah, est un descendant d’un oncle de Mahomet, Al-Abbas ibn Abd al-Muttalib. Proclamé calife en 749, il met un terme au règne des Omeyyades en remportant une victoire décisive sur Marwan II à la bataille du Grand Zab, le 25 janvier 750. Après avoir atteint son apogée sous Hâroun ar-Rachîd, la puissance politique des Abbassides diminue, et ils finissent par n’exercer qu’un rôle purement religieux sous la tutelle des Bouyides au 10ème siècle, puis des Seldjoukides au 11ème siècle. Après la prise de Bagdad par les Mongols en 1258, une branche de la famille s’installe au Caire, où elle conserve le titre de calife sous la tutelle des sultans mamelouks jusqu’à la conquête de l’Égypte par l’Empire ottoman, en 1517.

[3] c’est-à-dire docteur des docteurs