Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Jean 1er de Brandebourg-Küstrin dit Le Sage

Jean 1er de Brandebourg-Küstrin dit Le Sage

lundi 25 avril 2022, par ljallamion

Jean 1er de Brandebourg-Küstrin dit Le Sage (1513-1571)

Margrave de Brandebourg-Küstrin de 1535 à 1571

Fils de Joachim 1er Nestor de Brandebourg et de Élisabeth de Danemark .

En 1537, Jean épouse Catherine de Brunswick-Wolfenbüttel , fille du duc Henri II de Brunswick-Wolfenbüttel et de Marie de Wurtemberg.

Avant son décès, son père avait rédigé un testament dans lequel il exprima sa volonté de répartir la principauté de Brandebourg entre ses fils. Joachim II Hector de Brandebourg reçut le margraviat [1] de Brandebourg, Jean 1er reçut, quant à lui, la principauté de Brandebourg-Küstrin. En 1535, Jean 1er établit sa résidence à Custrin [2], en 1536, il régna sur une principauté d’une superficie de 12 500 km². Jean 1er développa la ville de Custrin et commença la construction de la forteresse sur le rives de l’Oder [3].

À la différence de son frère aîné, Jean fut un homme très pieux. Doté d’une grande énergie, il posséda une grande intelligence dans les domaines de l’économie et de la politique. Il parvint à stabiliser son État économiquement et militairement.

De confession protestante, en 1538 il adhéra à la Ligue de Smalkade [4] et participa à la guerre de la Ligue de 1546/1547. Toutefois, Charles Quint lui accorda la liberté religieuse dans son État. Jean espéra acquérir le duché de Poméranie [5]. Lors de la réunion du Reichstag [6] à Augsbourg [7] en 1548, Charles Quint tenta d’imposer la réinsertion des protestants dans l’Église catholique, Jean 1er rejeta ce compromis et refusa de participer à la procession de la Fête-Dieu.

De retour dans sa principauté de Brandebourg-Küstrin il tenta de créer une alliance contre les Habsbourg, mais sans succès.

En 1556, il renonça au margraviat de Brandebourg-Kulmbach.

Il décéda 10 jours après son frère aîné, le 13 janvier 1571, il fut inhumé dans la crypte sous l’autel de l’église de Custrin.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jean Ier de Brandebourg-Küstrin/ Portail du Saint-Empire romain germanique/ Maison de Hohenzollern

Notes

[1] Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[2] Kostrzyn nad Odrą en français : Custrin est une ville du powiat de Gorzów dans la voïvodie de Lubusz, dans l’Ouest de la Pologne. Place-forte stratégique surplombant la confluence de l’Oder et de la Warta, la ville fut pendant des siècles le chef-lieu de la Nouvelle-Marche (de Brandebourg) et, à ce titre, une garnison prussienne importante y était stationnée. Bâtie à 80 km à l’est de Berlin et 165 km à l’ouest de Posen.

[3] L’Oder est un fleuve d’Europe centrale d’une longueur totale de 854 km. Depuis sa source située en République tchèque, l’Oder remonte dans le Sud-Ouest de la Pologne, puis il est rejoint par la rivière Neisse, et constitue alors l’actuelle frontière naturelle entre l’Allemagne et la Pologne, jusqu’à son embouchure sur la lagune de Szczecin qui donne sur la mer Baltique. C’est le deuxième plus long fleuve polonais après la Vistule.

[4] La ligue de Smalkalde est une union militaire au sein de l’Empire romain germanique de Charles Quint, formée pour des motifs idéologiques le 19 mars 1531, par des princes protestants allemands du Nord dirigés par Philippe de Hesse, puis l’Électeur Jean-Frédéric de Saxe. Elle entre en guerre contre l’empereur en 1545, déclenchant la guerre de Smalkalde.

[5] Le duché de Poméranie est un ensemble de principautés féodales apparues au 11ème siècle et restées pendant environ 5 siècles possession patrimoniale de la dynastie des Greifen, mais rarement dirigées par un seul homme. Le duché a en effet le plus souvent été divisé entre différents lignages de la famille des Greifen : Szczecin, Wolgast, Barth, Darłowo, Demmin, Słupsk et Stargard Szczeciński. Selon les époques, il a été vassal de la Pologne, du Danemark, du Saint Empire, plus particulièrement de la Saxe ou du Brandebourg. Malgré les bouleversements politiques survenus au cours de son histoire, son emplacement correspond à celui de l’actuelle région géographique de Poméranie, située de part et d’autre de l’estuaire de l’Oder, de la rivière Recknitz à l’ouest au delta de la Vistule à l’est, d’où sont issues les circonscriptions actuelles, en Allemagne : le district de Poméranie antérieure ou bien occidentale (Land de Mecklembourg-Poméranie Antérieure), en Pologne : la voïvodie de Poméranie-Occidentale et la partie ouest de la voïvodie de Poméranie.

[6] La Diète d’Empire, officiellement Diaeta Imperii ou Comitium Imperiale (en allemand Reichstag), était une institution du Saint Empire chargée de veiller sur les affaires générales et de trouver une solution aux différends qui pourraient s’élever entre les États confédérés.

[7] Augsbourg est une ville allemande située dans le Land de Bavière, en Souabe bavaroise, sur la Route romantique.