Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Báetán mac Cairill

lundi 14 mars 2022, par ljallamion

Báetán mac Cairill (mort en 581)

Roi du Dál Fiatach et d’Ulaid, de 572 jusqu’à sa mort

Selon certaines sources, il est également pendant cette période un prétendant au titre d’Ard ri Erenn [1].

Báetán est le fils de Cairell mac Muiredaig Muinderg et le frère de Demmán mac Cairill précédent roi d’Ulaid [2].

Báetán cherche à imposer son autorité sur le Dál Riata [3] en Écosse et sur l’île de Man [4].

Báetán est en effet réputé avoir obligé le royaume de Dál Riata à lui payer tribut à Rinn Seimne sur l’île de Magee près de Larne, dans le comté aujourd’hui d’Antrim [5] en 574 ou au début de 575.

Áedán mac Gabráin semble être le roi concerné et les sources d’Ulster précisent que Báetán lève également un tribut sur l’Écosse.

Les Annales d’Ulster [6] relèvent deux expéditions de l’Ulaid vers l’île de Man en 577 et en 578 quand Báetán impose son autorité sur l’île. En 582 sans doute après la mort de Báetán, ces mêmes Annales rapportent la prise de contrôle de Man par Áedán mac Gabráin.

Báetán ne parvient pas à ses fins, mais il ne sera pas le dernier roi d’Ulaid à chercher à étendre ses conquêtes ou à trouver des alliances outremer.

Báetán avait épousé Cumne Dub fille de Furudrán mac Becc es Ui Thuirtri [7] avec qui il avait conclu une alliance. Les descendants de Báetán n’occupèrent pas ensuite la royauté qui devint le monopole de ceux de son frère le Clan Demmáin. Ses fils sont tués par leur cousin Máel Dúin mac Fiachnai.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Báetán mac Cairill »

Notes

[1] Le Ard rí Érenn désigne, dans la mythologie celtique et l’histoire médiévale de l’Irlande, le souverain qui règne sur la totalité de l’île. Ard rí signifie « roi suprême » et « Érenn » provient de la déesse Ériu, véritable personnification du pays

[2] Les Ulaid étaient un peuple du nord-est de l’Irlande primitive, qui donna son nom à la province moderne d’Ulster

[3] Le Dal Riada était un royaume scot situé sur la côte nord-est de l’Irlande et la côte ouest de l’Écosse.

[4] L’île de Man, est un territoire formé d’une île principale et de quelques îlots situés en mer d’Irlande, au centre des îles Britanniques. L’île de Man forme une dépendance de la Couronne britannique, c’est-à-dire que l’île n’appartient ni au Royaume-Uni ni à l’Union européenne mais relève directement de la propriété du souverain britannique, actuellement la reine Élisabeth II, qui agit en qualité de « seigneur de Man ». Ce statut n’en fait pas un État reconnu indépendant, mais l’île dispose d’une large autonomie politique et économique. L’île de Man est une terre celte depuis la protohistoire, puis devient un royaume viking au Moyen Âge, soumis à l’influence anglo-saxonne. Les dominateurs scandinaves y ont fondé un système politique basé sur le principe des « citoyens libres » et s’organisant autour du Tynwald qui serait le plus ancien parlement en fonctionnement continu du monde.

[5] Antrim est la deuxième plus grande ville du comté d’Antrim dans le nord-est de l’Irlande du Nord après Ballymena, sur les bords de Six Mile Water, à un peu plus de deux kilomètres au nord-est du Lough Neagh. La ville est le centre administratif pour le comté d’Antrim. Elle se situe à 35 kilomètres au nord-ouest de Belfast.

[6] Les Annales d’Ulster sont des chroniques de l’histoire médiévale irlandaise. Les entrées couvrent la période allant de 431 à 1540. Celles allant jusqu’à l’année 1489 furent compilées à la fin du 15ème siècle par le scribe Ruaidhri Ó Luinín, sous le patronage de Cathal Óg Mac Maghnusa, sur l’île de Belle Isle sur le lac Lough Erne, dans la province d’Ulster. Les entrées plus tardives furent rajoutées par d’autres auteurs.

[7] une tribu d’Airgialla à l’ouest du Lough Neagh dans le comté actuel de Tyrone