Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Thierry Ruinart dit Dom Ruinart

Thierry Ruinart dit Dom Ruinart

lundi 21 février 2022, par ljallamion

Thierry Ruinart dit Dom Ruinart (1657-1709)

Savant bénédictin de la congrégation de Saint-Maur

Membre de la famille Ruinart [1], il naît à Reims d’une ancienne famille noble. Disciple de dom Mabillon, dom Thierry Ruinart a collaboré avec dom Pérignon avec qui il a appris les secrets de la champagnisation.

Il est l’auteur de “Acta primorum martyrum sincera et selecta” en 1689. Ce martyrologe latin sera traduit en français par l’abbé Jean-Baptiste Drouet de Maupertuy en 1732.

En 1724 à Paris, dom Vincent Thuillier , bénédictin de la congrégation de Saint-Maur [2], fait paraître : “Ouvrages posthumes de dom Mabillon et de dom Thierri Ruinart”. C’est son neveu Nicolas Irénée Ruinart qui fonde la première maison de Champagne [3] sparnacienne [4].

Il meurt le 27 septembre, en l’abbaye de Hautvillers en Champagne [5]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Georgios Fatouros, « Thierry Ruinart », dans Biographisch-Bibliographisches Kirchenlexikon (BBKL) , Band 8, Herzberg 1994

Notes

[1] Ruinart puis Ruinart de Brimont est le patronyme d’une ancienne famille française, fondatrice de la maison de champagne Ruinart propriété actuelle du groupe LVMH. (LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton SE). La famille Ruinart de Brimont est une famille subsistante de la noblesse française.

[2] La congrégation de Saint-Maur, souvent connue sous le nom de mauristes, était une congrégation de moines bénédictins français créée en 1618, connue pour le haut niveau de son érudition. La congrégation et ses membres tirent leur nom de saint Maur (décédé en 565), disciple de saint Benoît auquel on attribue l’introduction en Gaule de la règle et de la vie bénédictines. Leur école historique et critique des Bénédictins de Saint-Maur, commencée en 1632 par leur supérieur général Dom Tarrisse, a produit un grand nombre d’auteurs et des centaines de collections monumentales comme Gallia Christiana, L’Art de vérifier les dates, l’Histoire littéraire de la France, l’Histoire générale de Languedoc, dont la valeur d’érudition est omniprésente. La suppression de la Congrégation en 1790 par l’Assemblée constituante a mis fin à leurs travaux

[3] Une maison de Champagne est une entreprise viti-vinicole, qui distribue les produits d’une marque de Champagne. Elle s’occupe de la production de champagne, mais doit également être une entreprise de dimension industrielle et commerciale. Elle comprend des moyens matériels et humains pour le mettre en œuvre et respectent des critères d’un syndicat. La maison Ruinart est la première et la plus ancienne maison de champagne créée le 1er septembre 1729 à Épernay, la maison Gosset, fondée en 1584, est quant à elle, la plus ancienne maison de la Champagne. Le 4 novembre 1882 le Syndicat du Commerce des vins de Champagne se constitue, il est reconnu officiellement par la loi du 21 mars 1884 qui autorise la création des syndicats professionnels. Comptant une vingtaine de membres à l’origine, il en atteint 76 aujourd’hui.

[4] de Epernay

[5] L’abbaye Saint-Pierre d’Hautvillers est une ancienne abbaye bénédictine, située dans la commune d’Hautvillers, dans la Marne. L’abbaye est fondée en 650 par saint Nivard, archevêque de Reims. D’après la légende, c’est une colombe qui lui aurait indiqué le lieu où édifier l’abbaye suivant la règle de saint Benoît et saint Colomban. Sous les Carolingiens, l’abbaye acquiert un rayonnement important, notamment grâce à ses manuscrits comme l’évangéliaire d’Ebbon et peut-être le psautier d’Utrecht. Saint Rieul y embrassa la vie monastique en 662 avant de succéder à saint Nivard en 669.