Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Koloman 1er Asen

vendredi 24 décembre 2021, par ljallamion

Koloman 1er Asen (1234-1246)

Tsar de Bulgarie de 1241 à 1246

Fils d’Ivan II Asên et de sa première épouse, Anna Maria de Hongrie morte en 1237, fille du roi André II de Hongrie, Kaloman devient tsar à l’âge de 8 ans, après la mort de son père. Il meurt 4 ans plus tard à Trnovo [1], âgé de seulement 12 ans.

Pendant son règne, l’empereur de Nicée [2] Jean III Doukas Vatatzès met à profit la faiblesse du pouvoir en Bulgarie pour conquérir la majeure partie de la Thrace [3] et de la Macédoine [4].

Après sa mort, le trône revient à son demi-frère Michel II Asên , le fils d’Ivan Asên II et de sa seconde épouse.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Dimitrina Aslanian, Histoire de la Bulgarie, de l’antiquité à nos jours, Trimontium, 2004 (ISBN 2951994613)

Notes

[1] Veliko Tarnovo est une ville du centre nord de la Bulgarie et chef-lieu de la province du même nom.

[2] Vestige de l’Empire byzantin ayant résisté à la prise de Constantinople par les croisés en 1204, l’Empire de Nicée était le plus étendu des États impériaux successeurs : l’Empire de Nicée, le despotat d’Épire et l’Empire de Trébizonde. Il occupait, en Asie Mineure occidentale, une large bande de terre s’étendant de la mer Égée à la mer Noire. Si Nicée demeura sa capitale et le siège du patriarcat pendant toute sa brève histoire (1204-1261), les empereurs établirent leur résidence et le siège du gouvernement à Nymphaion (aujourd’hui Kemalpaşa), ville de Lydie, moins exposée aux armées ennemies. Se défendant à la fois contre les États successeurs et le sultanat seldjoukide, Théodore 1er Laskaris réussit à édifier un État politiquement stable et économiquement viable en Asie Mineure. Ses successeurs, Jean III Doukas Vatatzès et Théodore II Laskaris, étendirent le territoire de l’empire en Europe, encerclant progressivement Constantinople. Après avoir écarté Jean IV Lascaris, le successeur légitime de Théodore II, Michel VIII Paléologue n’eut plus qu’à reprendre la ville en 1261 grâce à un concours de circonstances. L’Empire de Nicée redevint ainsi une partie constituante de l’Empire byzantin rénové.

[3] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[4] La Macédoine est une région géographique et historique de l’Europe du sud et de la péninsule des Balkans qui tire son nom du royaume antique de Macédoine et qui est actuellement répartie sur plusieurs pays : la Grèce, la Macédoine du Nord, la Bulgarie, mais aussi, selon certaines cartes, quelques petits territoires en Albanie orientale et en Serbie méridionale, le long de leurs frontières.