Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Flann Sinna

mardi 23 novembre 2021, par ljallamion

Flann Sinna (847/848-916)

Roi de Mide à partir de 877

Fils de Mael Seachnaill 1er mac Mael Ruanaid du Clan Cholmáin [1], une branche des O’Neill du sud [2]. Il fit partie des hauts-rois [3] d’Irlande.

Flann fut choisi comme haut-roi d’Irlande, ou roi de Tara [4], à la mort de son cousin germain et beau-père Áed Findliath le 20 novembre 879. Le règne de Flann fut semblable à celui des hauts-rois irlandais, commençant par le prélèvement d’otages et de tributs dans le Leinster [5] et se poursuivant par la guerre au Munster [6], à l’Ulster [7] et au Connacht [8]. Il connut plus de succès que d’autres, mais plus que ses réussites militaires ou diplomatiques, ce sont les monuments érigés à sa gloire, des croix monumentales les désignant, lui et son père, comme les rois d’Irlande, qui sont exceptionnelles.

Flann avait peut-être l’intention de mettre fin au mode de succession traditionnel des rois de Tara, selon lequel les branches sud et nord de la famille O’Neill accédaient alternativement à la royauté suprême, mais ces volontés furent contrariées lorsque son fils préféré, Óengus, fut tué le 7 février 915 par son beau-fils et futur successeur Niall Glúndub, fils d’Áed Findliath. Les autres fils de Flann se rebellèrent et son autorité s’effondra.

On sait que Flann Sinna s’est marié au moins trois fois, et on lui connaît 7 fils et 3 filles. Son mariage avec Gormlaith , la fille de Flann mac Conaing, roi de Brega [9], un allié de poids de son beau-père, est probablement le premier.

Le second mariage connu de Flann est son union avec Eithne, fille d’Áed Findliath, vers l’an 877. Máel Ruanaid, le fils de Flan et d’Eithne, est tué en 901. Il est possible que Flann divorce d’avec Eithne, afin de se conformer à la tradition de se marier avec la veuve de son prédécesseur, la belle-mère d’Eithne.

Sa troisième femme, Máel Muire , qui meurt en 913, est la fille du roi des Pictes [10], Kenneth 1er d’Écosse.

Donnchad Donn, fils de Flann, Congalach Cnogba, son petit-fils, et Máel Sechnaill mac Domnaill dit Mael Seachnaill II Mór , son arrière-petit-fils, ont tous été rois de Tara, Máel Sechnaill ayant été le dernier des hauts-rois traditionnels O’Neill.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Flann Sinna », édition du 24 août 2008.

Notes

[1] Le Clan Cholmáin est le nom de la descendance de Colmán Már mac Diarmato, fils de Diarmait mac Cerbaill. C’est une branche méridionale des Uí Néill. Le clan compte en son sein de nombreux Rois de Mide (Meath). Au 10ème siècle et 11ème siècle leurs successeurs les Uí Máelshechlainn étaient établis à Dun na Sciath près du Lough Ennell ou à Cro-inis sur le lac lui-même

[2] Les Uí Néill étaient une grande dynastie irlandaise. Il signifiait les « descendants de Niall Noigiallach », et se rapportait à un groupe de parenté irlandais. Les Uí Néill n’étaient ni une tribu, ni une confédération de tribus, mais une dynastie, c’est-à-dire qu’ils étaient composés, dès le 6ème siècle, de quelques douzaines de personnes réparties sur un vaste territoire au nord et au centre de l’Irlande. Ils devinrent à partir de la seconde moitié du 6ème siècle la dynastie dominante de la moitié nord de l’Irlande. Ses diverses branches donnèrent un certain nombre de hauts rois d’Irlande entre les 7ème et 11ème siècles.

[3] La souveraineté suprême de l’Irlande est une construction littéraire du Moyen Âge. La liste conventionnelle des individus ayant porté le titre de ard rí Érenn (« haut-roi d’Irlande » ou « roi suprême d’Irlande ») emprunte autant à la mythologie et à la légende qu’à l’histoire.

[4] Tara est un site archéologique d’Irlande dans le comté de Meath. Dans la mythologie celtique irlandaise, Tara est la capitale mythique de l’Irlande, située dans la cinquième province de Mide, dans le centre du pays : c’est la colline des rois. Le récit Suidigud Tellach Temra (« Fondation du domaine de Tara ») expose la suprématie de la ville sur le reste de l’île. Elle voisine d’autres sites archéologiques majeurs, dont Brú na Bóinne.

[5] Le Leinster est une des quatre provinces traditionnelles de l’Irlande. Recouvrant la partie orientale de l’île

[6] Situé au sud-ouest de l’île, le Munster (en irlandais An Mhumhain) (en latin Momonia), est l’une des quatre provinces d’Irlande. Le Munster est la plus grande des provinces d’Irlande, et celle qui est placée le plus au sud. Sa plus grande cité est Cork.

[7] L’Ulster se situe dans la partie nord de l’île d’Irlande. Elle est frontalière de deux autres provinces, le Connacht au sud-ouest et le Leinster au sud-est. Le point le plus au nord de l’île d’Irlande se situe en Ulster. Il s’agit de Malin Head, dans le comté de Donegalg. L’Ulster est bordé à l’ouest et au nord par l’Océan Atlantique. À l’est, la province est séparée de l’île de Grande-Bretagne par le Canal du Nord qui relie l’océan à la Mer d’Irlande. L’Irlande et la Grande-Bretagne ne sont séparées que de 21 km au niveau de Torr Head en Irlande du Nord et du Mull of Kintyre en Écosse

[8] Les rois de Connacht étaient les souverains de la province du Connacht, qui se trouve à l’ouest du fleuve côtier Shannon. Ce nom ne lui fut appliqué qu’au début du Moyen Âge d’après le nom de la dynastie régnante des Connachta. Après la première intervention des barons anglo-normands en Irlande Guillaume du Bourg reçoit vraisemblablement le titre de « seigneur de Connaught » mais il ne peut pas prendre possession de son domaine qui demeure entre les mains des Uí Conchobair jusqu’en 1224/1235. À cette date Richard Mor de Burgh se prévalant des droits de son père réclame l’investiture sur le Connacht. Il reçoit l’appui de son parent Hubert de Burgh qui est « Justicier d’Irlande » et qui l’autorise à effectuer une levée féodale parmi les barons normands pour conquérir le Connacht à partir de 1227. Après avoir vaincu Felim mac Cathal Crobderg Ua Conchobair roi de Connacht issu des Uí Conchobair qui ne conserve plus comme vassal du roi d’Angleterre que cinq cantons de son ancien royaume Richard de Burgh se proclama seigneur de Connaught en 1235.

[9] L’origine du nom du royaume de Brega est Mag Breg, la plaine de Brega, dans les actuels Comté de Meath et de Dublin. Annexé au 6ème siècle par les Uí Néill descendants de Conall Criamthain un fils de Niall Noigiallach Le royaume de Brega comprenait la Colline de Tara site où les Ard ri Érenn étalent traditionnellement proclamés

[10] Les Pictes étaient un peuple établi principalement dans les Lowlands de l’Écosse. Les migrations Pictes s’installent entre les différentes vagues de migrations goïdeliques (gaëliques) et gallo-britonniques. Leurs ancêtres seraient venus du continent à la fin de la préhistoire, peut-être au cours du 1er millénaire avant jc. Leur première mention est due à l’orateur breton Eumenius, en 297, ce dernier les cite aux côtés des Hibernii (les Irlandais) comme ennemis des Bretons.