Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Abou Abdallah Muhammad ibn Ibrahim al-Fazari dit Muhammad al-Fazari

Abou Abdallah Muhammad ibn Ibrahim al-Fazari dit Muhammad al-Fazari

lundi 22 novembre 2021, par ljallamion

Abou Abdallah Muhammad ibn Ibrahim al-Fazari dit Muhammad al-Fazari (mort en 796 ou 806)

Astronome musulman

Auteur d’une traduction en arabe de l’ouvrage indien d’astronomie Brahmasphutasiddhanta [1].

Il existe également un autre astronome, Ibrahim al-Fazari, que Heinrich Suter décrit comme étant son père, ayant vécu à la même période à la cour du calife Al-Mansur. Cependant, il est tellement difficile de distinguer les œuvres de l’un de celles de l’autre que certains auteurs pensent qu’il pourrait s’agir de la même personne.

Al-Fazari traduisit plusieurs ouvrages scientifiques en arabe et en persan. On lui attribue la construction du premier astrolabe du monde musulman [2].

Avec Yaqub ibn Tariq et son père, il participa à la traduction en arabe du fameux traité d’astronomie de l’Indien Brahmagupta, le Brahmasphutasiddhanta, sous le titre “Az-Zīj ‛alā Sinī al-‛Arab, ou en abrégé Sindhind”. Cette traduction est l’un des vecteurs possibles de la numération de position depuis le monde indien vers le monde musulman.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Muhammad_al-Fazari »

Notes

[1] Le Brāhmasphuṭasiddhānta, datant de 628, est le principal livre écrit par le mathématicien indien Brahmagupta. Il contient de nombreuses avancées en mathématiques : une bonne compréhension du zéro, des règles de manipulation des nombres positifs et négatifs, une méthode de calcul des racines carrés, des méthodes de résolution des équations linéaires et quadratiques, des règles pour les séries… C’est dans cet ouvrage que se trouvent démontrés l’identité de Brahmagupta et le théorème de Brahmagupta. L’ouvrage est entièrement écrit en vers.

[2] L’astrolabe planisphérique, communément appelé astrolabe est un instrument astronomique d’observation et de calcul analogique. Instrument aux fonctions multiples, il permet notamment de mesurer la hauteur des étoiles, dont le soleil, et ainsi de déterminer l’heure de l’observation et la direction de l’astre. Sa conception, dont les origines grecques remontent à l’Antiquité, bien plus tard perfectionnée par les arabes, s’appuie sur une projection plane de la voûte céleste et de la sphère locale, dite projection stéréographique. Une adaptation simplifiée, l’astrolabe nautique, a été utilisée pour la navigation maritime.