Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Marie de Hongrie (1257-1323)

Marie de Hongrie (1257-1323)

dimanche 3 octobre 2021, par ljallamion

Marie de Hongrie (1257-1323)

Membre de la dynastie Árpád [1], fille d’ Étienne V de Hongrie et d’ Élisabeth la Coumane . Elle devient reine consort de Naples [2] et d’Albanie [3] à la suite de son mariage avec Charles II d’Anjou dit le Boiteux en 1270 à l’âge de 12 ans.

En 1290, son frère Ladislas IV de Hongrie meurt sans héritier. Marie réclame le trône face à ses sœurs, elle sera couronnée par un légat du pape [4] à Naples en 1291 et abdique en faveur de son fils Charles Martel de Hongrie.

À la mort de son mari, elle reste à Naples où elle meurt. Elle est enterrée à l’église Santa Maria Donna Regina Vecchia [5].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marie de Hongrie (1257-1323)/ Portail de Naples /Catégories : Reine consort de Naples

Notes

[1] Árpád est le nom de la première dynastie qui règne en Hongrie de 895 à 1301, d’après le nom de son premier duc, Árpád de Hongrie, qui règne de 895 à 900 ?.

[2] Les conjoints des souverains de Naples (aussi dénommés souverains de Sicile citérieure, ou péninsulaire) ont pour la plupart partagé le titre de leur époux ; lorsque le monarque était roi, son épouse prenait de façon systématique le titre de reine, mais pour le cas où le souverain était une reine, le titre de son conjoint a pu varier. Le plus souvent, celui-ci a porté le titre de roi, mais certains ont porté celui de duc de Calabre. Les épouses des souverains de Naples n’avaient pas de statut constitutionnel ou de rôle politique, mais l’inverse n’est pas vrai : la plupart des époux des souveraines devenaient monarques de plein droit.

[3] À la suite de la révolte des populations albanaises contre la domination de l’Empire byzantin le roi de Naples et de Sicile, Charles 1er d’Anjou s’implante à Durazzo et se proclame à Naples « Rex Albaniae » le 21 février 1272

[4] Le légat apostolique, ou plus communément légat du pape, ou légat pontifical, est un représentant extraordinaire du pape chargé d’une mission spécifique, généralement diplomatique. Il se distingue en cela du nonce apostolique qui est un ambassadeur permanent du Saint Siège auprès des gouvernements étrangers.

[5] Santa Maria Donna Regina Vecchia est une église de Naples, en Italie. Elle s’appelle Vecchia (ancienne) pour la distinguer de l’église plus récente et adjacente de Santa Maria Donna Regina Nuova.