Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Ceolnoth

mercredi 29 septembre 2021, par ljallamion

Ceolnoth (mort en 870)

Ecclésiastique anglo-saxon-Archevêque de Cantorbéry de 833 à sa mort

Armoiries de l'archevêque de Cantorbéry Il parvient à un accord avec le Wessex [1], nouveau suzerain du Kent [2], en 838. Il ne rencontre pas le même succès avec les Vikings [3], dont les attaques sur les monastères côtiers se font de plus en plus fréquentes, entraînant un fort déclin de la vie monastique.

D’après le chroniqueur du 12ème siècle Gervais de Canterbury , Ceolnoth est le doyen du siège de Cantorbéry avant son élection comme archevêque [4], mais les sources contemporaines ne mentionnent rien de tel. En fait, on ne sait rien de lui avant 833, et rien ne permet de le relier à Cantorbéry ou au Kent avant son élection. La longueur de son épiscopat laisse à penser qu’il est encore jeune au moment de son élection.

Ceolnoth est sacré le 27 juillet 833. À cette date, la Mercie [5], suzerain traditionnel du Kent, a été supplantée par le Wessex, et les attaques des Vikings sur le littoral de la Grande-Bretagne se font de plus en plus insistantes.

En 836, Ceolnoth préside un synode des évêques du Sud de l’Angleterre à Croft [6], aux côtés du roi Wiglaf de Mercie. C’est la dernière fois que l’archevêque travaille aux côtés d’un roi de Mercie : par la suite, on le retrouve associé à la cour du Wessex. En 838, lors d’un synode à Kingston upon Thames [7], il conclut un accord avec Egbert de Wessex et son fils AEthelwulf : les monastères qui dépendaient jusqu’alors de Cantorbéry sont placés sous la protection royale, et l’archevêque abandonne toute influence sur l’élection de leurs abbés. En échange, Ceolnoth apporte son soutien à AEthelwulf comme successeur d’Egbert et récupère des terres perdues.

Durant l’épiscopat de Ceolnoth, la vie monastique connaît un fort déclin à cause des Vikings, qui hivernent dans le Kent à deux reprises, en 851 et en 855. Plusieurs monastères cessent d’exister, tandis que les scriptoria [8] voient la qualité de leurs productions chuter. Ceolnoth meurt le 4 février 870

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ceolnoth »

Notes

[1] Le Wessex est l’un des royaumes fondés par les Anglo-Saxons en Angleterre durant le Haut Moyen Âge. Il s’étend sur une partie du sud-ouest de la Grande-Bretagne, entre la Domnonée à l’ouest, la Mercie au nord et les royaumes de Kent, de Sussex et d’Essex à l’est. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings.

[2] Le Kent est un royaume anglo-saxon fondé au 5ème siècle par les Jutes dans le sud-est de l’Angleterre. Il correspond approximativement au territoire occupé par le peuple celtique des Cantiaci avant la conquête romaine, et à l’actuel comté de Kent. C’est le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme, et il atteint son apogée au début du 7ème siècle sous le roi Æthelberht.

[3] Les Vikings sont des explorateurs, commerçants, pillards mais aussi pirates scandinaves au cours d’une période s’étendant du 8ème au 11ème siècle, communément nommée âge des Vikings.

[4] L’archevêque de Cantorbéry est, après le Gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque du Royaume-Uni), le chef de l’Église d’Angleterre et de la Communion anglicane.

[5] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[6] Croft est un village et une paroisse civile du Leicestershire, en Angleterre. Il est situé à une dizaine de kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Leicester.

[7] Kingston-upon-Thames est l’agglomération principale du district londonien de Kingston-upon-Thames au sud-ouest de Londres. C’est un ancien bourg où étaient traditionnellement couronnés les rois saxons et maintenant une banlieue située à 16 km au sud-ouest de Charing Cross.

[8] Le mot scriptorium est un mot latin dérivé du verbe scribere qui signifie « écrire ». Ce nom désigne l’atelier dans lequel les moines copistes réalisaient des livres copiés manuellement, avant l’introduction de l’imprimerie en Occident.