Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Saint Pammaque ou Pammaque

Saint Pammaque ou Pammaque

lundi 21 juin 2021, par ljallamion

Saint Pammaque ou Pammaque (mort au 5ème siècle)

Sénateur romain

Condisciple et ami de saint Jérôme, appelé par lui “l’ornement de la race des Camille”, il étudia les belles-lettres et l’Écriture Sainte.

Il épousa Pauline, seconde fille de sainte Paule, mais elle mourra en 397, après seulement 3 ans de mariage.

Il fit alors dire un office pour le repos de son âme, et offrit un festin à tous les pauvres de Rome. Pammaque était toujours escorté d’une multitude de pauvres, de malades, de miséreux qu’il soulageait et aidait. Il fit d’ailleurs bâtir un hôpital pour eux, à Ostie [1], où il servait les malades lui-même.

En 398, il fait ériger la Basilique Santi Giovanni e Paolo [2] sur le Celio [3], en hommage aux martyrs Jean et Paul . D’une grande profondeur spirituelle, il dénonça au pape Sirice les erreurs de Jovinien, lequel les condamna lors du concile de Rome en 390.

Pammaque inspira aussi saint Jérôme dans ses nombreux écrits de même qu’il écrivit à ses vassaux de Numidie [4] pour les exhorter à lutter contre le schisme des Donatistes [5], et parvint à leur faire réintégrer le sein de l’Église. Saint Augustin, dans une lettre écrite en 401, l’en félicita chaleureusement.

Pammaque mourut en 410, peu avant la prise de Rome par Alaric.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Pammaque/ Portail du catholicisme/ Catégories : Personnalité du Ve siècle

Notes

[1] Par le port d’Ostie, transitaient les marchandises nécessaires à la population romaine, qui comptait le million d’habitants sous l’Empire au 2ème siècle. Ostie compta jusqu’à 50.000 habitants : armateurs, marchands, artisans, fonctionnaires, marins...

[2] La basilique Santi Giovanni e Paolo (en français : basilique des Saints-Jean-et-Paul) est une basilique mineure romaine située sur le clivo di Scauro dans le rione de Celio et proche de la villa Celimontana. Elle est dédiée aux martyrs chrétiens du 4ème siècle, Jean et Paul.

[3] Le Cælius est l’une des plus grandes des sept collines de Rome et se situe au sud-est de Rome, dans le rione de Celio. Elle s’étendait jusqu’à l’Esquilin avec laquelle elle se joignait près de la Porta Maggiore. La colline est longue d’environ 2 kilomètres et large de 400 à 500 mètres. La hauteur maximale de la colline est de 54 mètres.

[4] La Numidie est d’abord un ancien royaume berbère, qui alterna ensuite entre le statut de province et d’état vassal de l’Empire romain. Elle est située sur la bordure nord de l’Algérie moderne, bordé par la province romaine de Maurétanie, de nos jours l’Algérie et le Maroc, à l’ouest, la province romaine d’Afrique, la Tunisie, à l’est, la mer Méditerranée vers le nord , et le désert du Sahara vers le sud. Ses habitants étaient les Numides.

[5] Le donatisme désigne une doctrine chrétienne schismatique puis hérétique qui prit son essor dans le diocèse d’Afrique romaine aux 4ème et 5ème siècles. Il tire son nom de Donatus évêque de Cellae Nigrae (Cases-Noires) en Numidie. Le principal point d’achoppement des donatistes avec l’Église officielle concernait le refus de validité des sacrements délivrés par les évêques qui avaient failli lors des persécutions de Dioclétien (303-305). Cette position fut condamnée en 313 au concile de Rome.