Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Menas (affranchi)

jeudi 22 avril 2021, par ljallamion

Menas (affranchi) (mort en en 35 av. jc)

Amiral

Il a servi sous le commandement de Sextus Pompée, le fils de Pompée le Grand au 1er siècle av. jc, durant la Révolte sicilienne [1].

Menas est un affranchi de Pompée le Grand. Lorsque le fils de ce dernier, Sextus, s’impose comme dirigeant de la Sicile en 41 av. jc, il devient l’un de ses principaux amiraux. Il prend la Sardaigne [2] en 40 av. jc au nom de Sextus, chassant ainsi le gouverneur nommé par Octave, Marcus Lurius.

L’année suivante, Sextus Pompée et les membres du second triumvirat [3] tentent de négocier un accord de paix. Plutarque raconte, dans “ses Vies parallèles”, comment, pendant l’entrevue à bord du vaisseau amiral de Sextus au moment du Pacte de Misenum [4] en 39 av. jc avec les triumvirs Octave, Marc-Antoine et Lépide, Menas suggéra à Sextus de rompre les liens et faire de lui le maître, pas seulement de la Sicile [5] et de la Sardaigne, mais de tout l’empire romain.

Cependant, Sextus lui répond que cela devrait être fait sans que celui-ci le lui demande, afin de ne pas rompre sa promesse faite aux triumvirs lors du traité.

Toutefois, durant l’hiver entre 39 et 38 av. jc, Menas rend la Sardaigne et la Corse à Octave en échange d’argent, lui livrant une grande partie de la flotte de Pompée ainsi que plusieurs légions. Il est nommé au sein de l’Ordre équestre entre autres récompenses.

Il combat par la suite pour Octave sous le commandement de Caius Calvisius Sabinus lors de la bataille navale de Cumes [6]. En 36 av. jc, il rejoint une nouvelle fois Sextus Pompée, mais ce dernier se méfie de lui.

Mécontent d’être traité avec suspicion, il change encore de camp et retourne vers Octave. Il est tué lors de la campagne d’Illyrie [7] en 35 av. jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Menas (admiral) »

Notes

[1] La Révolte sicilienne est une guerre civile contre le Second triumvirat de la République romaine qui se déroule entre 44 et 36 av. jc. La révolte était menée par Sextus Pompée et se solde par la victoire des triumvirs.

[2] La Sardaigne est une île de la mer Méditerranée et une région italienne, qui se trouve à l’ouest de l’Italie continentale, au sud de la Corse. Son chef-lieu est la ville de Cagliari. Lorsque l’affaiblissement de l’Empire romain se propage jusqu’à l’île, cela a pour conséquence l’abandon progressif des terres agricoles et des côtes, ainsi qu’une perte de dynamisme notable de la démographie. Abandonnée à elle-même et sans défense, la Sardaigne est occupée et subit les razzias durant quelque 80 ans (vers 460-530) par les Vandales d’Afrique qui, défaits sous Justinien, laissent l’île sous la domination de Byzance.

[3] Le second triumvirat est une alliance politique de la Rome antique scellée à Bologne le 11 novembre 43 av. jc rassemblant Marc Antoine, Lépide et Octave-Auguste.

[4] La paix de Misène, ou paix de Baïes, est un traité signé durant l’été 39 av. jc. qui met fin au blocage de la péninsule italienne établi par Sextus Pompée lors de la Révolte sicilienne et donne un coup d’arrêt à la proscription lancée par les Triumvirs en 43 av. jc.

[5] La Sicile est la plus grande île méditerranéenne. Avec une superficie de 25 708 km², c’est la région la plus étendue de l’Italie et son territoire est constitué de neuf anciennes provinces à leur tour partagées en 390 municipalités. Elle est également la seule région italienne à compter 2 des 10 villes les plus peuplées du pays : Palerme et Catane. Son chef-lieu est Palerme.

[6] Cumes est une ancienne cité de la Grande-Grèce, située au bord du golfe de Gaète (mer Tyrrhénienne), à 12 km à l’ouest de Naples, en Campanie. C’est aujourd’hui une zone archéologique de première importance, qui présente des vestiges nombreux et variés, dont le plus illustre est l’antre de la Sibylle.

[7] La campagne d’Octavien en Illyrie (35-33 av. jc) est la première tentative d’occupation de toute la rive orientale de la mer Adriatique (actuels Croatie, Bosnie et Monténégro) par le futur empereur Auguste. Elle fait suite à sa victoire sur Sextus Pompée et précède son affrontement décisif avec son co-triumvir Marc Antoine.