Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Marie de Rais ou de Retz ou de Laval ou de Montmorency-Laval

Marie de Rais ou de Retz ou de Laval ou de Montmorency-Laval

mercredi 14 avril 2021, par ljallamion

Marie de Rais ou de Retz ou de Laval ou de Montmorency-Laval (1429-1457/1458)

Fille de Gilles de Rais et de Catherine de Thouars [1]. Elle hérite de la seigneurie de Retz [2].

Elle épouse en 1442/1444 Prigent VII de Coëtivy en 1ère noce, puis après le décès de son 1er marie elle épouse André de Montfort-Laval, cousin de Gilles de Rais en 1451.

René de Rais hérite de Marie de Rais, sa nièce, et devient Baron de Retz et seigneur de Machecoul [3].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Marie de Rais - Histoire de l’Europe

Notes

[1] C’est à la fin du 9ème siècle qu’apparaissent les premiers vicomtes de Thouars, avant même ceux de Châtellerault, Lusignan, etc. Ils représentaient le comte de Poitiers (aussi duc d’Aquitaine) dans le territoire que celui-ci a confié à leur garde. Avec les branches puinées établies en Vendée, ils forment la maison de Thouars. Les premiers vicomtes de Thouars sont issus de grands officiers de l’époque carolingienne. La maison de Thouars est probablement originaire des environs de Poitiers, où ils possédaient des biens au 10ème siècle. À cette époque, leurs dons aux abbayes sont destinés à Saint-Cyprien de Poitiers, Saint-Jouin de Marnes (15 km au sud de Thouars), Saint-Florent de Saumur et Saint-Martin de Tours. Au 11ème siècle, à la suite du mariage de Geoffroy II de Thouars avec Agnès de Blois, s’y ajoutent les abbayes de Bourgueil et de Marmoutier. La succession des vicomtes de Thouars est originale dans ce sens que le frère succédait à l’aîné puis la vicomté retournait ensuite au fils de l’aîné. À la mort du vicomte les enfants ne se partageaient que les meubles et une provision à hauteur des deux neuvièmes des immeubles de la succession. S’il y avait des filles, le fils aîné ne gardait que les trois-quarts des immeubles avec l’hôtel principal, le dernier quart étant réservé aux filles. Les membres de la famille de Thouars, mêmes s’ils n’étaient pas vicomtes titulaires, étaient appelés vicomtes et utilisaient ce titre dans leurs chartes.

[2] Le Pays de Retz (anciennement Pays de Rais, Rays, Raiz, Ratense, et Radesius, Ratiatensis en latin), est un territoire s’étendant au sud-ouest du département de la Loire-Atlantique dans la région des Pays de la Loire. C’est un ancien pays traditionnel de la Bretagne historique, érigé en baronnie puis en duché. Ses capitales successives ont été Rezé, puis Pornic, et enfin Machecoul à partir de 1581. Le Pays de Retz est bordé à l’ouest par l’océan Atlantique avec la baie de Bourgneuf, au sud par le Marais breton et la Vendée, au nord par la Loire, et à l’est par le lac de Grand-Lieu et une limite approximative passant par Rezé, Pont-Saint-Martin, La Chevrolière, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Saint-Colomban, La Limouzinière, Corcoué-sur-Logne, Saint-Jean-de-Corcoué et Legé.

[3] Machecoul est une ancienne commune de l’Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique. La commune fait partie de la Bretagne historique, dans le pays traditionnel du pays de Retz et dans le pays historique du Pays Nantais. La commune a aussi fait partie des Marches Communes de Bretagne-Poitou, entre pays de Retz et Vendée Bas-Poitou. Machecoul est un lieu chargé d’histoire : elle a été le fief des différentes familles des seigneurs de Retz, qui se sont succédé depuis le 11ème siècle. Elle a été entre autres l’un des principaux fiefs de Gilles de Retz, frère d’armes de Jeanne d’Arc, et maréchal de France, dont l’histoire a surtout retenu les crimes et débauches. Elle a aussi été le chef-lieu du duché de Retz de la famille de Gondi, d’origine italienne, implantée en France sous la régence de Catherine de Médicis au 16ème siècle.