Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Callinique 1er de Constantinople

Callinique 1er de Constantinople

mardi 6 avril 2021, par ljallamion

Callinique 1er de Constantinople

Patriarche de Constantinople de septembre 694 au printemps 706

Avant son accession au patriarcat, il était prêtre de l’église Notre-Dame des Blachernes [1]. Il eut avec l’empereur Justinien II des rapports conflictuels.

Le souverain s’était lancé dans des travaux d’embellissement du Palais impérial, et il voulut aménager une cour d’honneur pour des cérémonies à l’emplacement d’une église située à proximité ; malgré l’opposition du patriarche, il fit démolir l’église et en reconstruire une autre ailleurs.

Ce n’était apparemment pas le seul contentieux, car Callinique participa activement au renversement de Justinien en 695 : le prétendant au trône Léonce était assisté dans son complot par deux moines Georges de Cappadoce, higoumène [2] du monastère de Florus, sur la rive européenne du Bosphore [3], et Paul, moine du monastère de Callistrate et astrologue, et la nuit de la prise de contrôle de la ville, il se présenta avec eux chez le patriarche ; le plan comportait un appel à la population à se rassembler le lendemain matin à Sainte-Sophie [4], où Callinique prit la parole et encouragea le soulèvement.

Quand Justinien II reprit le pouvoir, en 705, il déposa Callinique, le fit aveugler et l’exila à Rome.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Callinique Ier de Constantinople/ Portail du monde byzantin/Catégories : Patriarche de Constantinople

Notes

[1] Les Blachernes sont un quartier au nord de Constantinople, situé entre le monastère de Chora, la porte d’Andrinople et la Corne d’Or et abritant, outre un palais, l’une des 24 portes de la muraille de Théodose II, appelée porte des Blachernes, ainsi que la basilique Sainte-Marie-Mère de Dieu, dite « Sainte-Marie des Blachernes ».

[2] Un higoumène ou hégoumène est le supérieur d’un monastère orthodoxe ou catholique oriental. Le terme équivaut à celui d’abbé ou d’abbesse dans l’Église latine.

[3] Le Bosphore, est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et marque, avec les Dardanelles, la limite méridionale entre les continents asiatique et européen. Il est long de 32 kilomètres pour une largeur de 698 à 3 000 mètres. Il sépare les deux parties anatolienne (Asie) et rouméliote (Europe) de la province d’Istanbul.

[4] Ancienne église chrétienne de Constantinople du 6ème siècle, devenue une mosquée au 15ème siècle sous l’impulsion du sultan Mehmet II. Elle est édifiée sur la péninsule historique d’Istanbul. Depuis 1934, elle n’est plus un lieu de culte mais un musée. De nouveau redevenu mosquée en 2020