Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Gille Brigte de Galloway ou Gilla Brigte mac Fergusa de Galloway

Gille Brigte de Galloway ou Gilla Brigte mac Fergusa de Galloway

mercredi 17 mars 2021, par ljallamion

Gille Brigte de Galloway ou Gilla Brigte mac Fergusa de Galloway (mort en 1185) 

Seigneur de Galloway de l’Ecosse de 1161 à 1185 

Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230Fils deFergus de Galloway, bâtisseur du "royaume" de Galloway [1].

Dans la lutte qui a éclaté après la mort de Fergus entre Gille Brigte et Uchtred, Gille Brigte a émergé plus fort. La division de Galloway a laissé Gille Brigte avec la partie ouest, la partie moins exposée aux armées des rois écossais et anglais.

De 1161 à 1174, Gille Brigte et Uchtred ont partagé la seigneurie. En 1174, le roi Guillaume le Lion d’Ecosse envahit l’Angleterre pour tenter de reconquérir le Northumberland [2]. Il a amené avec lui les deux membres de la famille Fergus, Gille Brigte et Uchtred. Pendant l’invasion, Guillaume fut pris au dépourvu et capturé alors qu’il assiégeait le château d’Alnwick [3].

Malgré les implications des 2 deux frères, il est clair que Gille Brigte s’est opposé à Uchtred. Car le fils de Gille Brigte, Máel Coluim, assiégeait Uchtred sur une île de Galloway. Máel Coluim a capturé Uchtred qui fut aveuglé, castré et la langue tranchée.

Gille Brigte a envoyé un messager et a demandé au roi Henri II de pouvoir se soumettre directement au pouvoir. Henri a envoyé une délégation pour enquêter.

Cette délégation était composée de Roger de Hoveden et Robert de Vaux . Benoît de Peterborough a rapporté que Gille Brigte avait offert au roi d’Angleterre un paiement unique de 2 000 marks et un hommage annuel de 500 vaches et 500 porcs, si le roi les retirait de la servitude du roi d’Ecosse.

Cependant, lorsque la délégation a découvert le destin d’Uchtred, le cousin d’Henri, elle rejeta la demande. Le fratricide de Gille Brigte a empêché toute transaction.

La mauvaise fortune de Gille Brigte fut aggravée plus tard dans l’année, lorsque Henri et Guillaume ont signé le traité de Falaise [4].

Gille Brigte fut obligé de se réconcilier avec les deux rois. En 1176, Gille Brigte se rend en Angleterre, se voit imposer une amende de 1 000 marks par Henri et remet son fils Donnchad sous sa garde en otage afin de lui assurer un bon comportement.

Le règne de Gille Brigte se caractérise par une grande hostilité envers les rois écossais. Contrairement à son frère Uchtred, il n’était pas un ami des nouveaux Normands. Il a maintenu une suite gaélique.

Une telle politique le rendit populaire dans la province, mais l’éloigna de ses seigneurs franco-gaéliques, le roi Malcolm IV d’Écosse, puis le roi Guillaume.

Guillaume a cultivé la loyauté du fils d’Uchtred, Lochlann dit Roland de Galloway, l’utilisant comme carte dans le jeu pour le contrôle de la seigneurie de Norvège.

Dans les années 1180, la tension entre Gille Brigte et Guillaume fut élevée, Gilla Brigte étant réputé avoir effectué de fréquents raids sur le territoire sous contrôle écossais de l’est de Galloway. À la mort de Gille Brigte en 1185, il était en guerre avec Guillaume.

La mort de Gille Brigte, alors que Donnchad était toujours sous la garde de Henri II, permit à Guillaume d’installer Roland de Galloway comme successeur de Gille Brigte.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Gille Brigte of Galloway Traduit par mes soins

Notes

[1] Sous royaume de l’Ecosse, le Galloway désigne aujourd’hui l’ancien comté de Wigtownshire (délimité par la côte à l’ouest, les collines de Galloway au nord, et le fleuve Cree à l’est) et la Stewartry of Kirkcudbright (qui s’étend du Nith au Cree, et est limité également par les collines de Galloway au Nord) dans le sud-ouest de l’Écosse, mais dont la taille a beaucoup varié au cours de l’Histoire.

[2] Le comté de Northumberland est un important comté du nord de l’Angleterre qui remonte à l’époque anglo-saxonne. Il succède à l’ancien royaume de Northumbrie dont il n’occupe qu’une portion septentrionale.Le comté de Northumberland est un important comté du nord de l’Angleterre qui remonte à l’époque anglo-saxonne. Il succède à l’ancien royaume de Northumbrie dont il n’occupe qu’une portion septentrionale.

[3] Le château d’Alnwick est un château et une demeure seigneuriale situé à Alnwick, dans le comté de Northumberland. Ce château, où réside actuellement Ralph Percy, douzième duc de Northumberland, a été construit après la conquête de l’Angleterre par les Normands, et a fait ensuite l’objet de nombreuses restaurations et modifications.

[4] Le roi d’Écosse Guillaume le Lion signe le traité de Falaise le 8 décembre 1174, alors qu’il est prisonnier d’Henri II Plantagenêt, dans la forteresse de Falaise (Normandie). Il se reconnaît vassal du roi d’Angleterre, c’est donc la fin, sur le papier, de l’indépendance écossaise.