Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Gustave 1er Vasa ou Gustav Vasa

Gustave 1er Vasa ou Gustav Vasa

vendredi 5 février 2021, par ljallamion

Gustave 1er Vasa ou Gustav Vasa (1496-1560)

Régent de Suède de 1521 à 1523-Roi de Suède de 1523 jusqu’à sa mort

Fils d’ Erik Johansson Vasa et de Cecilia Månsdotter Eka . Son père et son beau-frère ayant été assassinés, parmi 88 nobles et bourgeois, lors des journées appelées Bain de sang de Stockholm [1], en novembre 1520, il prend la direction, à l’âge de 24 ans, d’une rébellion contre le Danemark qui a envahi la Suède.   Il s’appuie sur une armée de 4 000 paysans, les marchands de Lübeck [2] et l’Empereur Charles Quint. Le 23 août 1521, il est élu Régent du Royaume par les révoltés. Il obtient le soutien de la Hanse [3] et en 2 ans les Danois sont définitivement chassés de Suède.   Le 6 juin 1523, Gustave Vasa est élu roi par le Riksdag [4] de Strängnäs [5], brisant l’union de Kalmar [6]. Il impose le luthéranisme [7], développe l’économie du pays et réorganise le royaume (administration, justice, fiscalité).   Il renforce, dans les années qui suivent, son pouvoir politique au détriment des grands féodaux et réorganise l’Église. L’Église catholique romaine, ayant soutenu Christian II de Danemark, est privée de tout pouvoir politique et Gustave lui confisque ses biens en 1527 lorsqu’il obtient du Riksdag de Västerås [8] la sécularisation des biens du clergé et en 1536 au synode d’Uppsala [9] l’Église de Suède devient officiellement luthérienne.   En 1531, il épouse  Catherine de Saxe-Lauenbourg , fille du duc Magnus 1er de Saxe-Lauenbourg . Puis en 1536, Marguerite Lejonhufvud et en 1552, Catherine Stenbock , fille de Gustave Stenbock.   Entre 1538 et 1543, il s’inspire de modèles allemands pour réformer l’administration de la Suède. Il s’entoure de grands commis d’origine allemande, luthériens, Georg Norman, aux affaires ecclésiastiques, puis Chancelier ou catholiques Conrad von Pyhy aux Affaires étrangères.   Sous la pression de Gustave, le Riksdag de Västerås adopte en 1544 l’Union Héréditaire, qui rend la monarchie héréditaire au profit de la lignée des Vasa (les filles étant admises à la succession à partir de 1604). Il convertit aussi les Suédois au protestantisme et réquisitionne les cloches des églises pour pouvoir payer une dette qu’il devait aux marchands de Lübeck, provoquant un soulèvement des paysans en 1532, très attachés à leurs cloches.   Gustave Vasa crée une armée permanente composée de mercenaires. Il consacre 70 % du budget de l’État à son entretien. Le service militaire est obligatoire. À son avènement, il fait face à de graves difficultés financières. Il substitue aux pièces rondes d’étranges jetons carrés requérant moins de métal. Il fait exploiter les mines d’argent et de cuivre et lance un plan de colonisation des terres en Suède.   À sa mort en 1560, Gustave laisse un gouvernement efficace et des finances florissantes. Il fut inhumé sous un somptueux tombeau dans la cathédrale d’Uppsala [10] avec ses trois épouses mais deux seulement possèdent un gisant auprès du sien.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Gustave Ier Vasa/ Portail de la Suède/ Portail de la Finlande/ Catégories : Roi de Suède/ Dynastie Vasa

Notes

[1] Le Bain de sang de Stockholm est un massacre commis après l’invasion de la Suède par les forces danoises de Christian II de Danemark. La série d’évènements se produit entre le 4 et le 10 novembre 1520.

[2] Lübeck est une ville hanséatique d’Allemagne du Nord, dans le Land de Schleswig-Holstein. Ce port de la mer Baltique est également surnommé « la reine de la Hanse » : c’était en effet la capitale de la Ligue hanséatique. En 1160, Lübeck obtint la Soester Stadtrecht. Cette époque est aujourd’hui considérée par les historiens comme le commencement de la Hanse des marchands (au contraire de la Hanse des villes). L’argument principal justifiant cette position consiste dans le privilège de Artlenburg en 1161, dans lequel les commerçants de Lübeck devinrent égaux en droit avec les, jusque-là dominants, commerçants goths pour le commerce sur la mer Baltique. À cette époque commença avec la Chronica Slavorum sous Helmold von Bosau et son successeur Arnold von Lübeck le témoignage détaillé sur les événements concernant les tribus slaves du nord-ouest. En 1182, l’empereur Frédéric Barberousse donna un fief à Lübeck au duc Bogislav 1er avec le duché de Poméranie. Le privilège de Barberousse en 1188 dota Lübeck d’un territoire et de nouvelles possibilités commerciales.

[3] La Hanse, Ligue hanséatique, Hanse germanique ou Hanse teutonique est l’association historique des villes marchandes de l’Europe du Nord autour de la mer du Nord et de la mer Baltique. Elle se distingue des autres hanses en ce sens que son commerce repose sur des privilèges jalousement défendus qui leur sont octroyés par divers souverains européens. Pendant 3 siècles, cette Hanse en particulier, et à un moindre degré les hanses par extension, ont eu un rôle dominant au niveau commercial, puis politique, en Europe. Actives du 12ème au 17ème siècle, leur déclin et quasi-disparition ont été achevées en 1648 avec les traités de Westphalie signant la fin de la guerre de Trente Ans et de la guerre de Quatre-Vingts Ans.

[4] Le Riksdag est le nom du Parlement suédois. Son siège, le palais de la Diète nationale se trouve à Stockholm sur le Helgeandsholmen.

[5] Strängnäs est une ville de Suède, chef-lieu de la commune de Strängnäs dans le comté de Södermanland.

[6] L’Union de Kalmar est une union formée par les trois royaumes scandinaves de Danemark, Suède et Norvège, réunis sous un seul monarque, malgré de nombreuses interruptions, de 1397 à 1523. Les trois royaumes maintiennent, du moins en théorie, leur indépendance (c’est-à-dire qu’ils conservent leurs lois et leur administration), mais relâchent leur souveraineté, en s’accordant pour avoir le même roi et posséder des organes administratifs communs. L’Union de Kalmar se rapproche donc d’une confédération. L’Union est fondée par l’initiative de Marguerite 1ère de Danemark, qui, à partir de 1387, devient reine des trois pays avant de céder sa place à son petit-neveu, Éric de Poméranie, couronné le 17 juin 1397. Dès la mort de Marguerite en 1412, les tentatives d’accumulation du pouvoir par la couronne danoise et les guerres de suprématie entre le Danemark et la Suède font vaciller l’Union, dont la première manifestation survient en 1434 avec la révolte menée par Engelbrekt Engelbrektsson contre Éric de Poméranie. L’Union est rompue une première fois par l’élection de Karl Knutsson au trône de Suède en 1448 puis de Norvège en 1449, avant d’être renouvelée en 1457 par Christian 1er qui reprend le contrôle des trois royaumes ; puis l’union fut à nouveau rompue en 1464. Danemark, Norvège et Suède sont réunis à nouveau sous Jean 1er de Danemark en 1497. Après la reprise de la Suède par Christian II de Danemark et le Bain de sang de Stockholm en 1520, les rebelles suédois menés par Gustav Vasa forcent les Danois à quitter le territoire suédois. Gustav Vasa est nommé régent de Suède le 23 août 1521, puis élu roi de Suède le 6 juin 1523, mettant fin définitivement à l’Union

[7] Le luthéranisme est la théologie protestante qui trouve son origine dans la pensée et les écrits du théologien et moine augustin allemand Martin Luther, à partir de 1517. Ce courant de pensée a favorisé plus généralement l’émergence d’une théologie protestante et d’églises protestantes au cours du 16ème siècle, tout en restant la référence dogmatique principale du courant théologique d’églises protestantes luthériennes, notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves. Du fait des circonstances historico-politiques, d’importantes églises luthériennes se sont constituées dans d’autres régions ou pays, en Alsace et Lorraine, à Madagascar, en Pologne, dans les pays baltes notamment.

[8] Västerås est une ville suédoise située sur le lac Mälar, dans une zone appelée Mälardalen qui regroupe plusieurs importantes villes suédoises, dont la capitale, Stockholm. La ville est l’une des plus anciennes de Suède. Elle devint dès le 12ème siècle un centre religieux important, comme en témoigne encore la cathédrale. Ce fut aussi par sa position stratégique un centre important du commerce. Sous l’époque de Gustave Vasa, Västerås devint au cœur de l’histoire du pays, avec en particulier la création du Riksdag (parlement suédois), en 1527, où fut décidée la Réforme en Suède.

[9] Uppsala, en français Upsal, est une ville de Suède située à 70 kilomètres au nord de Stockholm, en Uppland, célèbre pour sa prestigieuse université, la plus ancienne de Scandinavie.

[10] La cathédrale d’Uppsala est avec la cathédrale de Nidaros à Trondheim la plus grande cathédrale de Scandinavie. C’est aussi le principal édifice religieux de l’Église de Suède. La cathédrale mesure 119 m de long et ses deux flèches sont, elles aussi, hautes de 119 m. Elle accueille les dépouilles de plusieurs personnages importants de l’histoire de Suède comme les souverains Éric IX le Saint et Gustave 1er Vasa, mais aussi le premier archevêque luthérien de Suède Laurentius Petri, ou encore le naturaliste Carl von Linné.