Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Drust VI mac Donneln dit Drust mac Donnel

Drust VI mac Donneln dit Drust mac Donnel

mercredi 6 janvier 2021, par ljallamion

Drust VI mac Donneln dit Drust mac Donnel (mort en 678)

Roi des Pictes de 663 à 672

Drust ou Drest était le frère de Gartnait mac Donnel auquel il succéda. La Chronique Picte attribue un règne de 7 ans à Drust mac Donnel ou mac Domnall.

Les Annales irlandaises mentionnent à cette époque : En 664 : une bataille à Luith Feirn en Fortrenn [1].

En 668, le voyage ou l’exil ? des fils de Gartnait en Irlande avec les gens de Sci [2]. En 669, la mort d’Itarman et de Corindu chez les Pictes. En 670, le retour de la famille de Gartnait d’Irlande.   La suprématie de la Northumbrie [3] sur les Pictes [4] s’était accompagnée d’une mainmise de l’église des Angles [5] acquise aux rites romains depuis l’assemblée de Whitby [6] en 664 et menée par Wilfrid, abbé de Ripon [7].   Depuis 670, le duc Beornheth exerçait pour le compte d’Ecgfrith, le nouveau roi de Northumbrie successeur d’Oswy, une sorte de vice-royauté sur la région qui sera ensuite nommée le Lothian [8]. En tout état de cause, Drust mac Domnall, comme son frère, était considéré par ses sujets comme une marionnette d’Oswy ; il fut d’ailleurs expulsé du royaume en 672 après avoir été vaincu lors d’une révolte générale des pictes peu après la mort d’Oswy.   En réaction contre cette agression de la Northumbrie les Pictes se choisirent comme nouveau roi Bridei mac Bili dit Brude III des Pictes .   La mort de Drust en exil est relevée par les annales irlandaises en 678.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de J.M.P. Calise Pictish Soourcebook, Documents of Medieval Legend and Dark Age History Greenwood Press (Londres 2002) (ISBN 0-313-32295-3)

Notes

[1] Fortriú ou royaume de Fortriú est le nom donné par les historiens à un ancien royaume picte et qui est souvent utilisé comme un synonyme de « Royaume des Pictes » en général. Le Fortriú était sans doute localisé dans le Moray et l’est du Ross dans le nord de l’Écosse mais il était traditionnellement associé avec le Strathearn dans l’Écosse centrale.

[2] L’île de Skye, en écossais An t-Eilean Sgitheanach, est l’île la plus vaste et la plus au nord de l’archipel des Hébrides intérieures en Écosse. Elle se situe dans les mers intérieures de la côte ouest de l’Écosse. Elle est bordée plus précisément par la mer des Hébrides au sud, The Little Minch à l’ouest et The Minch au nord. L’île fait partie du Council area de Highland.

[3] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[4] Les Pictes étaient un peuple établi principalement dans les Lowlands de l’Écosse. Les migrations Pictes s’installent entre les différentes vagues de migrations goïdeliques (gaëliques) et gallo-britonniques. Leurs ancêtres seraient venus du continent à la fin de la préhistoire, peut-être au cours du 1er millénaire avant jc. Leur première mention est due à l’orateur breton Eumenius, en 297, ce dernier les cite aux côtés des Hibernii (les Irlandais) comme ennemis des Bretons.

[5] Le peuple des Angles, qui donne son nom aux Anglais et à l’Angleterre, est une peuplade germanique possiblement originaire de la péninsule d’Angeln dans l’actuel Schleswig, en Allemagne, ou bien de l’Angrie, autre région historique de l’Allemagne, située plus au sud. Durant les années 449-455, le roi breton Vortigern fit appel aux Angles pour se battre à ses côtés contre les Pictes.

[6] Le concile de Whitby est un concile important, mais mal connu et dont l’existence est incertaine. S’il a réellement eu lieu, c’est lui qui a mené à l’unification temporaire des Églises catholiques en Grande-Bretagne et à la réduction de l’écart entre l’Église de Rome et les Églises celtes, notamment dans la doctrine. Il a été convoqué par le roi Oswiu de Northumbrie en 663 et 664 à l’abbaye de Whitby, monastère double dirigé par sainte Hilda, à Whitby, dans le Nord-Est de l’Angleterre.

[7] Ripon est une ville d’Angleterre, dans le Yorkshire du Nord, qui possède le statut de Cité (historiquement associé à la présence d’une cathédrale).

[8] Le Lothian est une région traditionnelle d’Écosse, s’étendant entre la rive sud du Firth of Forth et les Lammermuir Hills. Son nom provient du semi légendaire roi breton Loth ou Lot. Au 7ème siècle, il devient la partie nord du royaume saxon de Northumbria. Mais au 8ème siècle les clans pictes la revendiquèrent en profitant de l’affaiblissement de la Northumbrie. Le Lothian est connu en Écosse pour avoir été la seule partie Anglo-saxonne de cette nation, et une des rares où l’écossais n’ait pas pris racine.