Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Enguerrand II de Ponthieu

Enguerrand II de Ponthieu

dimanche 22 novembre 2020, par ljallamion

Enguerrand II de Ponthieu (mort en1053)

Comte de Ponthieu-Seigneur d’Aumale de 1052 à 1053

Fils d’ Hugues II , comte de Ponthieu [1], et de Berthe, dame d’Aumale [2].   Il succéda en novembre 1052 à son père qui lui avait fait épouser Adélaïde de Normandie, fille de Robert le Magnifique, duc de Normandie [3]. Une des sœurs d’Enguerrand II avait également épousé Guillaume d’Arques, comte d’Arques [4], fils de Richard II de Normandie et de Papia.   Guillaume d’Arques se révolte contre son neveu le duc Guillaume au début de l’année 1053, soutenu par le roi Henri 1er de France. Enguerrand II, alors opposé au duc Guillaume, part combattre pour soutenir Guillaume d’Arques, mais est tué le 25 octobre 1053 lors de combats livrés à Saint Aubin sur Scie [5].   Après la mort d’Enguerrand II, le duc Guillaume confisqua le domaine d’Aumale, qu’il donna à sa sœur Adèle, veuve d’Enguerrand, laquelle se remaria à Lambert de Boulogne comte de Lens, puis à Eudes III de Champagne, qui devint ainsi comte d’Aumale. Le Ponthieu, quant à lui, revint à Guy Ier de Ponthieu , le frère d’Enguerrand II.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pierre Bauduin, La Première Normandie (xe-xie siècles), Caen, Presses Universitaires de Caen, 2004 (ISBN 2-84133-145-8)

Notes

[1] Le comté de Ponthieu est un ancien pays de France dont la capitale était Abbeville et la principale place-forte Montreuil. À l’époque du Duc Guillaume, le comté était borné par l’Artois à l’orient, la Normandie à l’occident, y compris le pays de Caux et le comté d’Eu. Au midi, se trouvaient le bailliage et le pays d’Amiens et le Boulonnois au septentrion (avant 960, par démembrement du comté de Flandre).

[2] Aumale est une actuelle commune du département français de la Seine-Maritime. Son histoire est marquée par le long usage des titulaires de son nom. Vers 1055 ou peu après, Aumale est définitivement rattaché à la Normandie. En 1194, Philippe II Auguste, roi de France, confisque Aumale à Guillaume des Forts. Il confie le comté en 1204 à Renaud de Dammartin, ancien comte de Boulogne. Le système de pairie d’Angleterre continuera à attribuer des titres de comte et duc liés à Aumale, mais en utilisant sa forme latine : Albemarle. Les « honneurs d’Aumale », un ensemble de terres dans le Yorkshire anciennement associé au titre normand, constituera le fief des comtes et ducs anglais

[3] Le duché de Normandie est un duché féodal du royaume de France qui a existé de 911 à 1469, d’abord comme principauté largement autonome, puis après sa conquête par le roi de France en 1204, comme partie du domaine royal ou comme apanage. Louis XI supprime le duché en 1469. Toutefois, il subsiste pour sa partie insulaire (les îles Anglo-Normandes) comme dépendance de la couronne britannique. Le duché de Normandie fait partie, comme l’Aquitaine, la Flandre ou la Catalogne, de ces principautés qui émergent au milieu du Moyen Âge avec l’affaiblissement du pouvoir royal carolingien.

[4] Le comté d’Arques est une ancienne subdivision féodale du duché de Normandie, située dans sa partie nord-est. Il doit son nom à sa principale forteresse : le château d’Arques, élevé au cours du 11ème siècle. Dans les années 1030-1040, au temps de la minorité de Guillaume le Bâtard, cette vicomté fut donnée à Guillaume d’Arques, fils illégitime du duc Richard II de Normandie, frère de Mauger de Rouen. Au passage, elle fut augmentée de la partie normande du pagus de Talou. Guillaume, le comte d’Arques, fit bâtir vers 1037 un puissant château à Arques. Mais, se révoltant contre le jeune duc, son neveu, ce dernier dut conquérir le château une première fois en 1052, puis de nouveau en 1054. Guillaume le Bâtard retira ses fiefs au comte d’Arques, qui s’exila. À partir de cette date, le comté d’Arques fut réuni au domaine ducal de Normandie. Il fut de nouveau administré pour le duc par des vicomtes, il redevint la vicomté d’Arques.

[5] Saint Aubin sur Scie est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie. Située à 5 km de Dieppe et traversée par la rivière la Scie, la ville connaît un développement régulier.