Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Silène (mythologie)

lundi 28 septembre 2020, par ljallamion

Silène (mythologie)

Personnage de la mythologie grecque

Satyre [1], père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l’accompagne sans cesse.   Il est en outre le dieu personnifiant l’Ivresse, assez proche en ce sens de deux autres divinités mineures faisant l’une et l’autre partie du cortège de Dionysos, Comos [2] et Coros [3], que Hérodote fait naître d’Hybris [4].   Silène est qualifié de fils d’Hermès, comme c’est le cas la plupart du temps pour les satyres, mais d’autres traditions en font le fils de Pan et d’une nymphe [5], ou de Pan et de Gaïa [6]. Comme Dionysos, on le fait naître à Nysa [7], en Asie.   Il est censé avoir participé à la gigantomachie [8]. On lui attribue, de pair avec Marsyas , l’invention de la flûte, ainsi que l’invention d’une danse particulière, qu’on nomme en son honneur la silène.   Il est également le héros d’un certain nombre de contes burlesques, où son penchant pour le vin le mène à déambuler, ivre, parmi les mortels.

Ainsi, un jour qu’il a trop bu, il s’égare en Phrygie [9] et est recueilli par le roi Midas. Quelques jours après, Dionysos inquiet le retrouve chez Midas et, en remerciement, lui offre d’exaucer un vœu.

Midas choisit alors de transformer tout ce qu’il touche en or. Venu d’Arcadie [10], monté sur un âne, et s’étant fait insulter à cause de son ivresse, il invoqua Zeus qui lui permit de changer ses railleurs en baudet.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Silène (mythologie)/ Portail de la mythologie grecque/ Progéniture de Gaïa

Notes

[1] Le satyre est une créature de la mythologie grecque. Les satyres, associés aux féminines Ménades, forment le « cortège dionysiaque », qui accompagne le dieu Dionysos. Ils peuvent aussi s’associer au dieu Pan. Ils peuvent également accompagner les nymphes, qui sont des créatures féminines de la mythologie grecque antique.

[2] la bonne Chère

[3] la Satiété

[4] la Démesure

[5] Dans la mythologie grecque et romaine, les nymphes sont des divinités subalternes, membres d’un large groupe d’esprits de sexe féminin associé à la nature. De fait, les nymphes personnifient les activités créatives et productives de la nature. Elles sont quelquefois liées à un lieu ou un élément particulier, et pouvaient faire l’objet d’un culte local. Elles accompagnent parfois d’autres divinités, dont elles forment le cortège.

[6] la Terre

[7] Nysa est une cité grecque de Carie en Anatolie. Elle est située dans la vallée du Méandre, dans le district de Sultanhisar de la province d’Aydın.

[8] Les Gigantomachies, littéralement « combats entre Géants » sont des épisodes courants des cosmogonies, et notamment dans la mythologie grecque, avec la Titanomachie.

[9] La Phrygie est un ancien pays d’Asie Mineure, situé entre la Lydie et la Cappadoce, sur la partie occidentale du plateau anatolien. Les Phrygiens sont un peuple indo-européen venu de Thrace ou de la région du Danube. Ils ont occupé vers 1200 av.jc la partie centrale et occidentale de l’Asie Mineure, profitant de l’effondrement de l’Empire hittite.

[10] L’Arcadie est une région de la Grèce située au centre de la péninsule du Péloponnèse. Son relief est très montagneux, surtout au nord et elle est baignée à l’est par la mer Égée. Tirant son nom du personnage mythologique Arcas. L’Arcadie était un pays de villages, qui n’a jamais eu un poids fort dans la politique grecque. Mantinée et Tégée furent pourtant mêlées à l’expansion spartiate, principalement au 5ème siècle av.jc. Pendant longtemps l’Arcadie n’eut pas de gouvernement central : plus tard, Sparte ne pouvant plus s’y opposer, Megalopolis, capitale de toute l’Arcadie, fut bâtie en 370 avant jc. Ce pays fut d’abord gouverné par des rois,