Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Fursy de Péronne ou saint Fursy

Fursy de Péronne ou saint Fursy

jeudi 10 septembre 2020, par ljallamion

Fursy de Péronne ou saint Fursy (vers 567-vers 648)

Saint catholique

Né en Irlande sur l’île d’Inisquin, Lough Corrib [1], et mort en France, à Mézerolles [2].

Fursy était le fils de Fintan et Gelgès fils du roi de Munster [3], sa mère, Gelgehes, était la fille d’un chef de clan irlandais. Ses frèresFeuillen et Ultan furent également des saints missionnaires. Éduqué par des religieux, il devint expert dans la connaissance des saintes Écritures et se fit moine.

Fursy fonda en Irlande le monastère de Kilursa, près de Galway. Il en sortait souvent pour évangéliser les contrées voisines. Un jour qu’il allait en mission dans le royaume de son père, il tomba malade. Au cours de sa maladie, il eut des visions et des extases qui lui firent entrevoir les difficultés et les tribulations que lui réservait la vie. Rétabli, il décida de bâtir un nouveau monastère.

Il alla en Angleterre et, grâce au soutien du roi des Angles de l’Est [4] Sigeberht, il fonda le monastère de Cnobheresburg [5], couramment situé à Burgh Castle [6] dans le Norfolk [7]. Quelques années plus tard, il abandonna la direction du monastère à son frère Foillan, et se retira au désert avec son autre frère Ultan pour s’adonner à la contemplation et à la pénitence. Penda, roi de Mercie [8], les sortit de leur retraite, ils passèrent alors en Gaule dans le possible dessein d’aller à Rome. Ils débarquèrent à Quentovic [9] vers 639.

Arrivé dans le Nord de la Gaule, Fursy accomplit des miracles ce qui amena Erchinoald, maire du palais [10] sous Clovis II à l’accueillir dans son château de Péronne [11] et à lui demander de baptiser son fils. Il lui demanda ensuite de fonder un monastère dans l’un de ses domaines. C’est ainsi que Fursy fonda le monastère Saint-Pierre de Lagny-sur-Marne [12], aux environs de Chelles [13], vers 644. Les dons d’Erchinoald, de Clovis II et de la reine Bathilde permirent à l’abbaye de Lagny de s’enrichir et de devenir un modèle pour les autres monastères. Fursy fonda également l’abbaye du Mont Saint-Quentin [14] près de Péronne

Il décida de retourner en Angleterre pour visiter le monastère qu’il avait créé et revoir son frère. Arrivé à Mézerolles, village du Ponthieu, il tomba malade. Il expira un 16 janvier vers 648.

Saint Fursy est le patron de Péronne, Lagny-sur-Marne et de sept paroisses dans le diocèse d’Amiens.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Fursy de Péronne/ Portail de l’Irlande/ Portail du Haut Moyen Âge/ Catégories : Religieux irlandais/ Moine du VIIe siècle

Notes

[1] Le Lough Corrib est un lac situé dans le Comté de Galway à l’est du Connemara, dans l’ouest de l’Irlande.

[2] Mézerolles est une commune française située dans le département de la Somme

[3] Situé au sud-ouest de l’île, le Munster (en irlandais An Mhumhain) (en latin Momonia), est l’une des quatre provinces d’Irlande. Le Munster est la plus grande des provinces d’Irlande, et celle qui est placée le plus au sud. Sa plus grande cité est Cork.

[4] L’Est-Anglie, ou royaume des Angles de l’Est, est un royaume anglo-saxon établi au cours du Haut Moyen Âge sur les actuels comtés anglais du Suffolk et du Norfolk. Sa fondation légendaire, vers le milieu du 6ème siècle, aurait été le fait d’envahisseurs germaniques appartenant à la tribu des Angles. Il disparaît comme entité indépendante après les invasions vikings du 9ème siècle, mais le titre de comte d’Est-Anglie continue à être donné au sein du royaume d’Angleterre jusqu’à la fin du 11ème siècle, et la région conserve le nom d’Est-Anglie à ce jour.

[5] Cnobheresburg est un site monastique anglo-saxon du 7ème siècle situé dans le royaume d’Est-Anglie. Il est couramment localisé à Burgh Castle, un village du Norfolk. D’après l’Histoire ecclésiastique du peuple anglais de Bède le Vénérable, qui s’appuie sur une hagiographie antérieure du moine irlandais Fursy, le roi des Angles de l’Est Sigeberht offre un terrain à Fursy pour y construire un monastère vers 630. Bède précise que « le monastère était agréablement situé dans les bois, non loin de la mer, aménagé dans un château dont le nom est Cnobheresburg en langue anglaise, c’est-à-dire « la cité de Cnobhere ». Le successeur de Sigeberht, Anna, dote encore davantage ce monastère en terres et en biens. Au bout de quelques années, peut-être vers 643, Fursy décide de se retirer du monde et confie Cnobheresburg à son frère Foillan.

[6] Burgh Castle est un village et une paroisse civile du Norfolk, en Angleterre. Il est situé sur les berges de la Waveney, au cœur du parc national des Broads, à environ 6 km à l’ouest de la ville côtière de Great Yarmouth.

[7] Le Norfolk est un comté situé en Angleterre, constituant la partie septentrionale de la région d’Est-Anglie. Sa ville principale, et centre administratif, est Norwich.

[8] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[9] Etaples

[10] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.

[11] Péronne est une commune française du département de la Somme. Châtellenie appartenant au duc de Bourgogne depuis 1418, Péronne fait partie des villes de la Somme (Péronne, Saint-Quentin, Corbie, Amiens, Doullens, Abbeville, Montreuil, Rue, Saint-Valery, Le Crotoy, Saint-Riquier, Roye, Montdidier, auxquelles il faut ajouter Crèvecœur-en-Cambrésis et Mortagne qui, elles, ne sont pas à proximité de la Somme, que se disputèrent, de 1463 à 1477, Louis XI et Charles le Téméraire.

[12] L’abbaye Saint-Pierre de Lagny était une abbaye située dans la commune de Lagny-sur-Marne dans le département de Seine-et-Marne, dissoute par la Révolution. Le monastère primitif, fondé vers 644 par Fursy de Péronne, sur la demande et sur une terre d’Erchinoald. La nouvelle abbaye reçoit rapidement des dons de Clovis II et Bathilde qui lui donne une importance locale. Elle est ruinée par les Normands au 9ème siècle. Herbert II de Troyes et Étienne 1er de Troyes, comtes de Meaux reconstruisent l’abbaye entre 990 et 1018. Lors de sa consécration en 1019, le roi Robert le Pieux fait don d’un clou de la Vraie Croix. Le monastère passe sous la protection des comtes de Champagne dès 1022 et le fils de Thibaut IV de Blois Hugues en devient abbé en 1163. Vendue comme bien national en 1796, le monastère devient un hôpital militaire puis, à partir de 1842 la Mairie.

[13] Chelles est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne

[14] L’ancienne abbaye bénédictine du Mont Saint-Quentin, fondée au 7ème siècle, était située sur une hauteur dominant Mont Saint-Quentin (maintenant commune de Péronne). Plusieurs fois détruite, elle fut supprimée à la Révolution française.