Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Adémar de Salerne

mercredi 19 août 2020, par ljallamion

Adémar de Salerne

Prince de Salerne de 856 à août 861

Fils du comte Petrus ou Pierre parrain et régent de Sicon de Salerne qui avait succédé encore mineur à son père Siconolf de Salerne en 849.

En 853 Sicon est évincé du trône par Pierre qui est reconnu prince de Salerne en décembre par l’empereur Louis II le Jeune. Pierre associe alors au trône son propre fils Adémar qui lui succède entre décembre 855 et février 856. Adémar tente alors d’imposer son autorité aux comtes de la cité de Capoue [1] qui avaient acquis une indépendance de facto sous le comte Landolf 1er de Capoue puis ses fils Landon 1er et l’évêque Landolf II de Capoue, pendant les luttes qui s’étaient terminées par la division de la principauté de Bénévent [2].

En 858 Adémar obtient l’alliance des Spolétains et de Serge 1er de Naples premier duc héréditaire de Naples [3]. Ensemble ils attaquent la nouvelle ville cité, édifiée 2 ans plus tôt sur les rives de la Volturno [4] près du site de l’antique Casilinum [5], par les habitants pour manifester leur indépendance à la suite de la destruction de l’antique Capoue par les mercenaires musulmans utilisés par les deux partis pendant la guerre civile.

Mais la nouvelle Capoue, résiste et Adémar et ses alliés sont défaits le 8 mai 859 à la bataille du pont de Teodemondo, dans laquelle, le fils du duc Serge de Naples, le consul Césaire est fait prisonnier.

Afin de consolider leur indépendance Landon 1er de Capoue s’efforce avec succès d’évincer Adémar de la principauté de Salerne en organisant une conspiration et en lui opposant un rival en la personne d’un exilé de Salerne, nommé Guaifer, qui réussit à l’éliminer en août 861.

Adémar trouve refuge à Naples, toujours prêt à accueillir les princes Lombards dissidents afin d’avoir des prétextes pour intervenir dans les conflits internes des principautés. Il tombe toutefois entre les mains de son ennemi Guaifer qui reçoit l’ordre du roi Louis d’Italie de lui remettre Adémar. Ce dernier s’exécute non sans avoir préalablement fait aveugler Adémar.

Adémar avait épouser une certaine Guimeltrude. Leur fils sous le nom de Pierre II, avait été institué évêque de Salerne [6] par son père vers 855/861.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Adémar de Salerne/ Portail de l’Italie/ Catégories : Prince de Salerne

Notes

[1] Capoue, rattachée à Salerne par le traité de 849 entre Salerne et Bénévent parvient à s’en affranchir vers 861.

[2] La province de Bénévent est une province italienne située dans la région de Campanie. Elle a une superficie de 2071 km² et comprend 78 communes,. Le chef-lieu provincial est Bénévent. Au Moyen Âge, la place forte de Bénévent est cependant prise par les Ostrogoths du roi Totila qui la rasent en 542 et vers 571, elle est prise par un détachement de Lombards venus du Nord de l’Italie et dirigés par le duc Zotton, premier duc lombard de Bénévent. Ce puissant duché se rend très vite autonome par rapport au roi des Lombards, siégeant à Milan puis à Pavie et ne fut qu’épisodiquement soumis au pouvoir royal. En 662, le duc Grimoald, devient roi des Lombards et rattache Bénévent au royaume lombard. Bénévent tombe plus tard aux mains des Normands dirigés par le comte Drogon d’Apulie en 1047, avant d’être ratachée à la Papauté en 1053. Elle devient dès lors possession papale jusqu’en 1806, quand Napoléon l’accorde à Talleyrand avec le titre du prince de Bénévent. Rendue au pape en 1814, elle est réunie au royaume d’Italie en 1860.

[3] cité jusqu’alors placée sous la dépendance de l’empire byzantin

[4] Le Volturno est un fleuve du sud de l’Italie, d’une longueur d’environ 175 km. Le Volturno prend sa source en Molise, à proximité de Rocchetta à Volturno, dans les Apennins, près du Parc National des Abruzzes. Il s’écoule ensuite dans la Campanie, en traversant les provinces de Bénévent et Caserte. Sur son cours se trouve notamment la ville de Capoue.

[5] Casilinum est une ville antique de Campanie, en Italie. Elle se trouve à trois milles au nord-ouest de la ville antique de Capoue, à la place de l’actuelle Capoue. Le site de Casilinum se situe à la jonction de la via Appia et de la via Latina, au passage du Volturne sur un pont à trois arches qui existe encore. Cette situation donnait une importance stratégique à Casilinum au temps de la république romaine. La ville préromaine dépendait de la cité voisine de Capoue.

[6] L’archidiocèse historique de Salerne existe depuis le 6ème siècle comme diocèse et est promu en archidiocèse au 10ème siècle.