Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De l’Antiquité à 400 av.jc > Sénakhtenrê Iâhmes dit l’Ancien

Sénakhtenrê Iâhmes dit l’Ancien

lundi 18 mai 2020, par ljallamion

Sénakhtenrê Iâhmes dit l’Ancien

Roi d’Egypte

Il monte sur le trône après le règne d’ Antef VII . Sénakhtenrê épouse Tétishéri ou Tetishery , fille de Tienna et de Nofrou dont il a deux enfants.

Ouadjkheperrê Kames qui succède à Séqénenrê Taâ , est de plus en plus souvent donné aussi comme son fils plutôt que celui du couple Séqénenrê Taâ et Iâhhotep .

Enfin, l’épouse secondaire de Taâ appelée Satdjéhouty est fille de Tétishéri et sœur du roi. Il est donc très probable qu’elle soit également un enfant de Sénakhtenrê.

Il existe très peu de traces et de sources contemporaines de ce souverain, dont la durée de règne dut être assez courte. Les sources disponibles datent du Nouvel Empire, principalement par le biais de deux tombes thébaines et le canon de Karnak [1] de Thoutmôsis III.

C’est probablement à partir de son règne, puis sous ceux de ses descendants, que l’Égypte va se libérer du joug Hyksôs [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sénakhtenrê Ahmosé/ Portail de l’Égypte antique/ Pharaon

Notes

[1] Le complexe religieux de Karnak abusivement appelé temple de Karnak ou tout simplement Karnak comprend un vaste ensemble de ruines de temples, chapelles, pylônes, et d’autres bâtiments situés au nord de Thèbes, aujourd’hui la ville de Louxor, en Égypte, sur la rive droite du Nil. Le complexe de Karnak, reconstruit et développé pendant plus de 2 000 ans par les pharaons successifs, de Sésostris 1er au Moyen Empire à l’époque ptolémaïque, s’étend sur plus de deux km², et est composé de trois enceintes. Il est le plus grand complexe religieux de toute l’Antiquité. Temple le plus important de la XVIIIème dynastie, il était consacré à la triade thébaine avec à sa tête le dieu Amon-Rê. Le complexe était relié au temple de Louxor par une allée de sphinx de près de trois kilomètres de long.

[2] Les Hyksôs formaient autrefois un groupe pluriethnique vivant dans l’Asie de l’ouest. Selon l’historiographie officielle du Nouvel Empire, relayée ensuite par Manéthon, ces étrangers comme semble l’indiquer leur nom égyptien arrivèrent à l’est du delta du Nil au cours de la Deuxième Période intermédiaire. Toujours selon cette version officielle, ils chassèrent les dirigeants de la XIVème dynastie, qui siégeaient à Avaris, et fondèrent les XVème et XVIème dynasties d’Égypte entre le 18ème siècle av. jc et le 16ème siècle av. jc selon les chronologies envisagées, régnant sur la Basse et la Moyenne Égypte durant plus d’un siècle.