Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Saint Aignan ou Agnan

Saint Aignan ou Agnan

dimanche 24 juillet 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 20 août 2011).

Saint Aignan ou Agnan (358-453)

Évêque d’Orléans en 391

Saint Aignan ou Agnan Évêque d'Orléans en 391

Né à Vienne en Dauphiné [1] d’une famille originaire de Hongrie, il fut appelé à Orléans [2] par l’évêque saint Euverte qui avait entendu parler de ses mérites et de ses qualités.

Il sauve sa ville assiégée par Attila avec l’aide d’Ætius, général romain.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Nominis/histoire des saints/ Saint Aignan d’Orléans

Notes

[1] Vienne est une commune située au sud-est de la France, au confluent du Rhône et de la Gère. Vers 730, la ville est attaquée par les Sarrazins, qui pillent la vallée du Rhône. Elle retrouve un rôle de premier plan lorsque l’Empire Carolingien se désagrège. En 844,Gérard II de Paris (beau-frère de l’empereur Lothaire 1er) reçoit le duché de Lyon qui comprend le comté de Vienne et de Lyon afin d’en assurer le commandement militaire et de repousser les raids des Sarrasins encore présents en 842 dans la région d’Arles. En août 869, à la mort de Lothaire II de Lotharingie et à la suite du traité de Meerssen qui organise sa succession, Charles le Chauve négocie avec son demi-frère Louis II le Germanique et obtient le comté de Lyon et celui de Vienne. Girart II qui avait été nommé régent du duché et du comté, refuse ce partage et entre en rébellion contre Charles le Chauve qui lui avait déjà ravi le comté de Paris. Dès lors le roi de Francie occidentale marche rapidement avec son armée sur Lyon qui ne résiste pas, puis sur Vienne, dont la défense est dirigée par Berthe, la femme de Girart. La ville fortifiée résiste pendant plusieurs mois, mais les troupes dévastent la campagne. Girart accourt et demande une capitulation honorable. Cette demande est acceptée et Girart cède alors Vienne à Charles le Chauve qui en prend possession la veille de Noël de l’an 870.. Charles le Chauve incorpore ensuite le Lyonnais et le Viennois dans son royaume, et en janvier 871 il nomme Boson (son beau-frère), gouverneur du Lyonnais et du Viennois, charge occupée jusqu’alors par Girart. Profitant de l’affaiblissement du pouvoir impérial Boson, se fait élire roi de Provence en 879 sous le titre de Boson V de Provence et installe a Vienne sa capitale.

[2] Le diocèse d’Orléans est un diocèse catholique français, qui correspond aux limites du département du Loiret depuis la Révolution française. Le diocèse d’Orléans a été fondé au 3ème siècle. Avant 1789, le diocèse s’étend sur la moitié ouest du Loiret, avec des extensions dans le département d’Eure-et-Loir (quelques paroisses) et un tiers du département de Loir-et-Cher (au sud-est).