Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Malichos II

lundi 11 novembre 2019

Malichos II

Roi des Nabatéens de 40 à 70

Fils d’Arétas IV. Il était l’époux de la reine Shaqilat II .

Il fera de Bosra [1], avec son successeur Rabbel II, la deuxième capitale du royaume.

Durant son règne, le pouvoir des Nabatéens [2] diminue. Les Romains ont dévié les routes des épices et des parfums vers l’Égypte. Rome étant puissante, Malichos coopère.

En 66, la Judée se révolte. Malichos envoie 5 000 cavaliers et 1 000 fantassins à Titus afin de l’aider à mettre fin à la rébellion.

Les Nabatéens perdent le contrôle de Damas [3] sous son règne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Malichos II/ Portail du Proche-Orient ancien/ Roi nabatéen

Notes

[1] Bosra est une ville du sud de la Syrie, capitale de la région du Hauran. Située dans une région très fertile, au débouché des caravanes venant d’Arabie, Bosra connut la prospérité et joua un important rôle commercial, comptant jusqu’à 50 000 habitants. Jadis capitale de la province romaine d’Arabie et importante étape sur l’ancienne route caravanière de La Mecque, Bosra conserve, enserrés dans ses épaisses murailles, un théâtre romain du 2ème siècle, des ruines paléochrétiennes et plusieurs mosquées. La ville actuelle s’est développée sur les vestiges de la cité ancienne qui était à peu près dépeuplée il y a un siècle.

[2] Les Nabatéens étaient un peuple commerçant du sud de la Jordanie et de Canaan, et du nord de l’Arabie, dont les peuplements dans les oasis au temps de Flavius Josèphe ont donné le nom de Nabatène à la région frontalière entre la Syrie et l’Arabie, entre l’Euphrate et la mer Rouge. Leur capitale était la cité troglodytique de Pétra, située aujourd’hui en territoire jordanien. Leur commerce se déroulait principalement entre les oasis, où ils pratiquaient l’agriculture de manière intensive. Ces oasis étaient reliées par des routes commerçantes. Les frontières de cet ensemble n’étaient pas précisément définies. L’empereur romain Trajan soumet les Nabatéens définitivement et les incorpore à l’Empire, où leur culture se dissipe et disparaît.

[3] Damas est une ville et la capitale de la Syrie. La ville de Damas est l’une des plus anciennes villes continuellement habitées. Elle est aussi la ville la plus peuplée de la grande Syrie (Assyrie) (des traces archéologiques remontent au 4ème millénaire av. jc). Elle est citée dans la Bible, dans le livre de la Genèse, et plusieurs fois dans les Livres des Rois et des Prophètes. Selon Ibn Battouta. De 661 à 750, Damas fut la capitale des Omeyyades.