Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Atrée

vendredi 20 septembre 2019

Atrée

Personnage de la mythologie grecque

Fils de Pélops et d’Hippodamie, est roi de Mycènes [1] ou d’Argos [2]. Il est le père d’Agamemnon et de Ménélas, et le fondateur éponyme de la lignée des Atrides [3].

Atrée et son frère jumeau Thyeste obtinrent le trône de Mycènes [4] en l’absence du roi Eurysthée. En principe cette régence aurait dû être temporaire mais elle devint permanente à la mort du roi au cours du conflit. Les deux frères assassinèrent leur demi-frère Chrysippe .

Atrée fit le vœu de sacrifier son meilleur agneau à Artémis . En cherchant son troupeau, néanmoins, Atrée découvrit un agneau doré qu’il offrit à sa femme Érope, pour le dissimuler à la déesse. Elle l’offrit à son tour à son amant, Thyeste, qui convainquit alors son frère de convenir que celui qui possédera l’agneau serait roi : Thyeste produisit l’agneau et réclama le trône.

Atrée récupéra le trône en suivant les conseils d’Hermès : Thyeste accepta de rendre le royaume quand le soleil irait à l’envers dans le ciel, un miracle qu’accomplit Zeus. Atrée bannit alors Thyeste.

Atrée apprit alors l’adultère de Thyeste et Érope et résolut de se venger. Il tua les fils de Thyeste .

Un oracle annonça alors à Thyeste que s’il avait un fils de sa propre fille Pélopia , ce fils tuerait Atrée. Thyeste engendra ce fils, Égisthe.

Néanmoins, à la naissance d’Égisthe, la mère abandonna son enfant, honteuse de l’acte incestueux. Un berger découvrit l’enfant et le donna à Atrée qui l’éleva comme son fils. C’est seulement à l’âge adulte que la vérité fut révélée à Égisthe. Égisthe tua alors Atrée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Atrée/ Portail de la mythologie grecque/ Roi de Mycènes

Notes

[1] Mycènes est une cité antique préhellénique située sur une colline au nord-est de la plaine d’Argos, dans le Péloponnèse, et entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes). Selon la mythologie grecque, Mycènes est fondée par Persée suite au meurtre accidentel d’Acrisios, roi d’Argos. Alors que la ville lui revient légitimement, Persée préfère céder cette royauté à Mégapenthès, neveu du défunt, et part fonder une nouvelle ville, qu’il baptise « Mycènes » soit en allusion au pommeau de son épée, soit en allusion au champignon qu’il trouve sur place. Des traditions concurrentes évoquent une Mycène, fille d’Inachos ou encore un Mycénée, petit-fils de Phoronée. Mycènes est le royaume du héros homérique Agamemnon, chef des Achéens lors de la guerre de Troie. Homère la décrit comme chère à Héra et « riche en or ». La richesse de la ville est en effet proverbiale dès l’Antiquité.

[2] Argos est une ville d’Argolide dans le Péloponnèse, située près de Nauplie. Située au pied de deux acropoles remontant à l’antiquité Argos fut définitivement éclipsée par Sparte à partir du 6ème siècle av. jc. Elle ne participa pas aux guerres médiques. La rivalité avec Sparte explique qu’Argos ait adopté systématiquement un parti anti-laconien pendant la guerre du Péloponnèse, soit en restant neutre, soit en s’alliant à Athènes. La bataille de Mantinée, en 418 av. jc, finit par convaincre Argos de s’allier avec Sparte. Elle rompit cependant son traité au début de la guerre de Corinthe, en 395 av. jc. Pyrrhus s’attaqua à Argos en 272 avant notre ère, au cours de sa guerre contre le Macédonien Antigone II Gonatas. Il y fut tué, en recevant une tuile lancée depuis un toit par une vieille femme.

[3] Dans la mythologie grecque, les Atrides sont les descendants d’Atrée. Le destin des Atrides fut marqué par le meurtre, le parricide, l’infanticide et l’inceste. Seule Athéna interrompit le cycle de la violence en faisant juger Oreste, le matricide, sur la colline de l’Aréopage, par le premier tribunal criminel de la cité d’Athènes.

[4] Mycènes est une cité antique préhellénique située sur une colline au nord-est de la plaine d’Argos, dans le Péloponnèse, et entourée de murs cyclopéens (assemblage de blocs énormes). Selon la mythologie grecque, Mycènes est fondée par Persée suite au meurtre accidentel d’Acrisios, roi d’Argos. Alors que la ville lui revient légitimement, Persée préfère céder cette royauté à Mégapenthès, neveu du défunt, et part fonder une nouvelle ville, qu’il baptise « Mycènes » soit en allusion au pommeau de son épée, soit en allusion au champignon qu’il trouve sur place. Des traditions concurrentes évoquent une Mycène, fille d’Inachos ou encore un Mycénée, petit-fils de Phoronée. Mycènes est le royaume du héros homérique Agamemnon, chef des Achéens lors de la guerre de Troie. Homère la décrit comme chère à Héra et « riche en or ». La richesse de la ville est en effet proverbiale dès l’Antiquité.