Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Mariotto di Bigio di Bindo Albertinelli dit Mariotto Albertinelli

Mariotto di Bigio di Bindo Albertinelli dit Mariotto Albertinelli

lundi 12 août 2019, par ljallamion

Mariotto di Bigio di Bindo Albertinelli dit Mariotto Albertinelli (1474-1515)

Peintre italien de la haute Renaissance

Annonciation (1511), avec Fra Bartolomeo, Musée d'Art et d'Histoire, GenèveFils de l’orfèvre Biagio di Bindo Albertinelli, à 12 ans, il laisse l’atelier paternel pour se dédier à la peinture dans l’atelier de Cosimo Rosselli , où il rencontre Piero di Cosimo, Baccio della Porta dit Fra Bartolomeo avec lesquels il travaille ensuite dans le même atelier à Florence [1].

Il étudie les modèles antiques dans les jardins des Médicis [2] et est également influencé par le modèle sculptural de Raphaël.

Quand les Médicis sont temporairement bannis en 1494, il revient travailler avec Fra Bartolomeo, son meilleur ami, dont il copie assidûment la manière.

À la suite de la campagne de moralité du réformateur Savonarole, Fra Bartolomeo rejoint l’ordre dominicain en 1500 et abandonne temporairement la peinture. Albertinelli est près de le rejoindre, mais, stimulé par son succès en terminant un “Jugement Dernier” non fini de Bartolomeo, il décide de continuer seul.

Les peintures d’Albertinelli mêlent le style du Pérugin, les études de Raphaël, pour leur sens du volume dans l’espace et la perspective, la coloration de Fra Bartolomeo, la technique de représentations des paysage des maîtres flamands comme Hans Memling.

Ses chefs-d’œuvre sont à Florence, notamment la remarquable “Visitation”, exécutée pour la congrégation San Martino en 1503, conservé aujourd’hui au musée des Offices [3].

Pontormo, Franciabigio et Giuliano Bugiardini furent de ses élèves.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Mariotto Albertinelli »

Notes

[1] Florence est la huitième ville d’Italie par sa population, capitale de la région de Toscane et siège de la ville métropolitaine de Florence. Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du royaume d’Italie entre 1865 et 1870

[2] La maison de Médicis est une famille patricienne de Florence dont la puissance commence à l’époque de la Renaissance italienne entre le Moyen Âge et les Quattrocento et Cinquecento (15ème et 16ème siècles italiens).

[3] Le musée des Offices est un des musées de Florence. Il est installé dans le palais florentin dit galerie des Offices. Il conserve et expose l’un des patrimoines artistiques les plus anciens et les plus célèbres au monde. Ouvert au public depuis 1765, le musée des Offices déploie, sur 12 000 m², la plus belle collection au monde de peintures italiennes et des œuvres de nombreux grands maîtres européens, d’Albrecht Dürer à Francisco de Goya.