Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Desiderio de Bartolommeo di Francesco dit Desiderio da Settignano (...)

Desiderio de Bartolommeo di Francesco dit Desiderio da Settignano Ferro

dimanche 30 juin 2019, par ljallamion

Desiderio de Bartolommeo di Francesco dit Desiderio da Settignano Ferro (vers 1430-1464)

Sculpteur italien de l’école florentine de la première Renaissance

Tombeau de Carlo Marsuppini, Santa Croce (Florence) œuvre de Desiderio de Bartolommeo di Francesco dit Desiderio da Settignano FerroNé au village de Settignano [1], qui lui a donné son nom, dans une famille de tailleurs de pierre.

Il étudie l’art de la sculpture dans l’atelier de Bernardo Rossellino qui l’influencera beaucoup.

Chez Bernardo Rossellino, il côtoie le frère cadet de celui-ci, Antonio Rossellino ainsi que Mino da Fiesole .

Sa production peut être datée après 1450 avec une frise de Putti à la chapelle Pazzi [2] vers 1451, le monument de Carlo Marsuppini à Santa Croce [3] commencé après 1453, où il est immatriculé à l’Arte [4] dei Maestri di pietre e legnami [5], le buste de Marietta Strozzi de 1455, la Marie-Madeleine en bois polychrome pour l’église Santa Trinita et le tabernacle pour la chapelle du Saint-Sacrement à San Lorenzo, achevé en 1461.

Il meurt en 1464 à 34 ans environ.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Desiderio da Settignano »

Notes

[1] faubourg de Florence

[2] La chapelle des Pazzi est une chapelle située dans le premier cloître de la basilique Santa Croce à Florence en Italie, une des œuvres architecturales de la Renaissance de Filippo Brunelleschi qu’il laissa inachevée. Bien que les fonds de la chapelle aient été assemblés en 1429 par Andrea Pazzi, chef de la famille Pazzi, dont la richesse venait juste derrière celle des Médicis, la construction de l’édifice n’a commencé que vers 1441, puis la mort de Brunelleschi en 1446 voit le chantier repris par ses assistants Giuliano da Maiano, Luca della Robbia, Donatello, Salvi d’Andrea, et Michelozzo, qui poursuivent les travaux jusqu’en 1478, année qui clôt les travaux à la suite des conséquences de la conjuration des Pazzi qui, les ayant opposés aux Médicis, les bannirent vaincus de la ville. La chapelle resta en l’état et est restée vide depuis.

[3] L’église Santa Croce est une basilique italienne située à Florence (en Italie). Sa construction commença le 3 mai 1294 sur les fondations d’une petite église érigée en 1252 par des franciscains peu après la mort de saint François d’Assise.

[4] L’Arte est, depuis le Moyen Âge, l’ensemble des gestes précis concernant une pratique maîtrisée entre la science théorique et la pratique spontanée et va prendre son sens définitif connu aujourd’hui (Beaux-Arts). Le mot s’applique donc d’abord pour la maîtrise d’une activité artisanale et ses savoirs transmis par les associations (guildes) ou les corporations des métiers qui protègent ainsi leurs savoir-faire, leurs secrets de fabrication, leur groupe. L’implication de ces corporations est d’abord économique, ensuite politique, mais aussi artistique par le soutien à certains artistes

[5] des maîtres de pierres et de bois