Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Smenkhkarê

mardi 28 mai 2019

Smenkhkarê

Onzième pharaon de la XVIIIème dynastie vers 1336 ou 1333 av.jc

Roi fantôme, on ne connaît rien de Smenkhkarê. Ce qui est à peu près certain aujourd’hui, et reconnu par la majorité des égyptologues, c’est qu’une reine a régné peu après Amenhotep IV dit Akhénaton, dans une confusion politique et militaire catastrophique pour le pays, due à l’offensive des Hittites [1]. Mais est-elle Néfertiti ? Est-elle Mérytaton , la fille aînée d’Akhénaton qui après la disparition de Néfertiti serait devenue reine ?

Qui qu’elle fût, on voit apparaître au début du règne d’ Ânkh-Khéperourê un roi au nom de Smenkhkarê. Il serait Zannanza le fils de l’empereur des Hittites Suppiluliuma 1er qui épouse la reine Ânkh-Khéperourê et règne avec elle sous le nom de Smenkhkarê. Pour d’autres il est le fils d’Akhénaton, comme preuve, une stèle retrouvée à Amarna [2] qui représenterait Smenkhkarê portant la couronne de Basse Égypte et Akhénaton portant la double couronne.

Il aurait exercé la fonction de co-régent durant 4 années aux côtés d’Akhénaton et fut peut-être envoyé à Thèbes [3] par Akhénaton pour négocier avec le clergé du dieu thébain, et où il aurait fait construire un temple funéraire dédié à Amon . Enfin certains le donnent comme un fils d’Amenhotep III.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Smenkhkarê/ Portail de l’Égypte antique/ Pharaon/

Notes

[1] Les Hittites sont un peuple ayant vécu en Anatolie au 2ème millénaire av. jc. Ils doivent leur nom à la région dans laquelle ils ont établi leur royaume principal, le Hatti, situé en Anatolie centrale autour de leur capitale, Hattusan. À partir de la seconde moitié du 17ème siècle avant notre ère, les rois du Hatti construisent un des plus puissants royaumes du Moyen-Orient, dominant l’Anatolie jusqu’aux alentours de 1200 av. jc. À partir du 14ème siècle avant notre ère, ils réussissent à faire passer la majeure partie de la Syrie sous leur coupe, ce qui les met en rivalité avec d’autres puissants royaumes du Moyen-Orient : l’Égypte, le Mitanni et l’Assyrie.

[2] Amarna (Tell el-Amarna ou el-Amarna) est le site archéologique d’Akhetaton, la capitale construite par le pharaon Akhénaton aux alentours de 1360 av. jc.

[3] Thèbes (aujourd’hui Louxor) est le nom grec de la ville d’Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute Égypte. D’abord obscure capitale de province, elle prend une importance nationale à partir de la XIème dynastie. Elle est en effet la ville d’origine des dynastes de la famille des Antef, qui fondent la XIème dynastie avec Montouhotep 1er et Montouhotep II, liquidateurs de la Première Période Intermédiaire et rassembleurs des Deux Terres, c’est-à-dire de la Haute Égypte et de la Basse Égypte.