Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Triptolème

mardi 29 janvier 2019, par ljallamion

Triptolème

Personnage de la mythologie grecque

Triptolème et Coré, coupe attique du Peintre d'Aberdeen, v. 470-460 av. jc, (musée du Louvre)Il est le héros grâce à qui l’humanité apprend l’agriculture, et donc la civilisation. Il répand le culte de Déméter et crée les mystères d’Éleusis [1].

Selon la tradition principale, il est le fils aîné de Céléos, roi d’Éleusis [2] en Attique [3], et de sa femme Métanire.

Selon Phérécyde d’Athènes , il est le fils d’Océan et de Gaïa , la Terre.

Selon l’Hymne homérique à Déméter, Céléos fait bon accueil à Déméter alors que, à la recherche de sa fille Perséphone, la déesse a pris l’apparence d’une vieille femme. Il lui propose de prendre soin de l’un de ses fils, Démophon . Pour le rendre immortel, Déméter le place chaque nuit dans le feu mais elle est surprise par Métanire avant d’avoir pu achever le rituel. La déesse se fait alors reconnaître et ordonne à Céléos de lui faire bâtir un temple à Éleusis.

Ceci fait, ajoute le pseudo-Apollodore [4], elle donne à Triptolème un char tiré par des dragons et des grains de blé afin qu’il en répande la culture sur toute la terre. Selon Xénophon, il apprend d’abord l’agriculture à Héraclès, puis aux Dioscures [5].

Ovide raconte qu’au cours de son périple, il descend chez Lyncos , en Scythie [6]. Jaloux de la faveur que montre la déesse à Triptolème, Lyncos veut l’attaquer à la nuit tombée mais est métamorphosé en lynx par Déméter.

À son retour à Éleusis, Céléos, jaloux lui aussi, tente d’assassiner Triptolème. Déméter le contraint à abdiquer en faveur de son fils, qui institue les Thesmophories [7].

Triptolème est représenté comme un jeune homme portant le pétase [8], un sceptre ou des épis de blé. Il est accompagné des deux déesses, Déméter et Perséphone, ou de l’une d’entre elles, ou d’un chariot tiré par des dragons.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Triptolème/ Portail de la mythologie grecque/ Culte héroïque grec

Notes

[1] Dans la religion grecque antique, les Mystères d’Éleusis faisaient partie d’un culte à mystères, de nature ésotérique, effectué dans le temple de Déméter à Éleusis (à 20 km à l’ouest d’Athènes). Au cours de leur évolution, les mystères d’Éleusis se sont ouverts d’abord à tous les Grecs, puis à tout homme ou femme, libre ou esclave, parlant grec. L’initiation comportait plusieurs degrés. Ces mystères étaient traditionnellement consacrés non seulement à Déméter et à sa fille Perséphone, mais aussi à Pluton, c’est-à-dire aux divinités de la terre et des morts, ainsi qu’à Dionysos sous son nom favori d’Iacchos auquel il a été assimilé

[2] Éleusis est une ville de Grèce, en Attique, à 20 kilomètres environ au nord-ouest d’Athènes, sur le golfe de Salamine. D’une grande importance historique et mythologique, Selon la tradition la cité est rattachée à Athènes lors du synœcisme de Thésée. En réalité, ce rattachement daterait plutôt de la fin du 8ème siècle ou du début du 7ème siècle av. jc. Pendant les guerres médiques, en 480-479 av. jc, la ville est dévastée par les armées de Xerxès 1er et le temple de Déméter est brûlé.

[3] L’Attique est la région qui entoure Athènes. L’Attique s’est d’abord appelée Mopsopie L’Attique est découpée en 139 dèmes et parallèlement, en trois grands secteurs : la ville, la côte et l’intérieur. Les dèmes sont regroupés en trittyes qui elles-mêmes sont regroupées trois par trois, une de chaque secteur, pour constituer une tribu. Durant l’Antiquité, il s’agissait de l’une des plus importantes régions productrices d’huile d’olive ; huile qui était ensuite exportée par exemple vers l’Étrurie. La céramique d’Attique au 6ème siècle av. jc connaît également un certain succès.

[4] Pseudo-Apollodore, parfois nommé Apollodore le Mytographe, est le nom donné à l’auteur de la Bibliothèque, anciennement attribué à Apollodore d’Athènes (2ème siècle av. jc). Très peu de choses sont connues de cet auteur et d’éventuelles autres œuvres. L’œuvre a été écrite au 1er ou 2ème siècle

[5] Dans la mythologie grecque, Castor et Pollux, appelés sont les fils de Léda. Chacun né d’un œuf différent, ils sont respectivement, pour Castor, frère de Clytemnestre et fils de Tyndare, roi de Sparte, et pour Pollux, frère d’Hélène et fils de Zeus.

[6] La Scythie est le territoire habité par les Scythes du 8ème siècle av. jc au 2ème siècle. Selon Lucien de Samosate, le Tanaïs (l’actuel Don) marque la limite entre le territoire des Scythes à l’Ouest et celui des Sauromates à l’Est. Sa localisation et son étendue ont varié au cours des siècles.

[7] Les Thesmophories étaient une fête qui se déroulait en Grèce antique en l’honneur de Déméter, la déesse de l’agriculture.

[8] Le pétase est un chapeau rond de feutre ou de paille, à bord large, souple et plat dont se coiffaient principalement les voyageurs grecs. Un cordon, noué sous le menton ou derrière la tête, le maintenait en place.