Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Servius Sulpicius Similis

Servius Sulpicius Similis

mercredi 5 décembre 2018, par ljallamion

Servius Sulpicius Similis (mort vers 119/120)

Préfet d’Égypte-Préfet du prétoire sous Trajan

Centurion dans une reconstitution historique.L’estime que Sulpicius Similis inspire à Trajan tient sans doute à ses faits d’armes dans la première campagne contre les Daces [1]. Elle transparaît dans la préséance que Trajan lui accorde sur des officiers supérieurs en l’appelant à son audience, comme le montre une anecdote rapportée par Dion Cassius, alors qu’il est un simple centurion [2].

Sorti du rang, il est d’abord promu préfet de l’annone [3] sans doute en 106, puis transféré à Alexandrie comme préfet d’Égypte du 29 août 107 au 22 mars 112, succédant à Caius Vibius Maximus . Il y publie un édit en l’an 109 pour confirmer une disposition prise par un prédécesseur. Son successeur est Marcus Rutilius Lupus .

Conformément à l’usage, sa qualité de préfet d’Égypte lui donne accès à l’une des deux préfectures du prétoire, vraisemblablement vers 112/113. Il est en effet promu préfet du prétoire [4], mais selon Dion Cassius, il choisit de quitter sa charge très rapidement.

Il décède vers 119/120.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jérôme Carcopino, Rencontres de l’histoire et de la littérature romaines, Flammarion,‎ 1963, p. 171 à 231 : Les surprises du testament de Pline le Jeune.

Notes

[1] Les guerres daciques de Trajan sont deux campagnes militaires de l’empereur romain Trajan contre le royaume dace de Décébale en 101-102 et 105-106. Elles aboutissent, en l’an 106, à l’annexion du royaume dace et à la création d’une nouvelle province, la Dacie romaine.

[2] Le centurion était un des degrés de la chaîne de commandement de l’armée romaine. Il s’agit d’un officier qui peut (mais pas forcément) commander une centurie dans la légion romaine. Il y en avait 60 dans chaque légion. Celui de la 1re centurie, qui était le premier après les tribuns, s’appelait le centurion primipile. Le symbole de la dignité des centurions était un cep de vigne.

[3] Le Préfet de l’annone, en latin Præfectus annonæ, est un magistrat chargé d’assurer le bon approvisionnement en grains de Rome. Le mot annona, dérivé d’annus, « année », désignait au sens propre la production annuelle (la récolte) de différentes denrées ; il a ensuite désigné le prix variant annuellement de ces denrées, puis le ravitaillement de Rome en tant qu’il était garanti par l’État.

[4] Le préfet du prétoire (præfectus prætorio) est l’officier commandant la garde prétorienne à Rome, sous le Haut-Empire, et un haut fonctionnaire à la tête d’un groupe de provinces, la préfecture du prétoire, dans l’Antiquité tardive.