Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Urse d’Abbetot

jeudi 26 janvier 2012

Urse d’Abbetot (vers 1040-1108)

Baron et un administrateur anglo-normand

Il servit comme shérif du Worcestershire durant les règnes de Guillaume le Conquérant, Guillaume le Roux et Henri 1er d’Angleterre.

Il naît dans une famille de petits nobles qui tient des terres à Saint-Jean d’Abbetot du seigneur de Tancarville. Il tire son toponyme du village où il est probablement né.

Il vient en Angleterre dans les premières années de la conquête normande de l’Angleterre et se voit rapidement confier l’office de shérif du Worcestershire vers1068 ou 1069. Il est probable qu’il doive cet office à sa réputation militaire, peut-être acquise lors de la célèbre bataille de Hastings en 1066. Il acquiert une mauvaise réputation d’oppresseur du clergé en s’appropriant des terres appartenant à des maisons ecclésiastiques. Il fait en particulier beaucoup de tort aux moines de Worcester et de l’abbaye d’Evesham. Il est néanmoins un bienfaiteur du prieuré de Grand Malvern qui au 14ème siècle se réclamera de lui comme son fondateur.

En 1075, il joint ses forces à celles de l’évêque Wulfstan de Worcester et d’Ethelwig, abbé d’Evesham, pour contrer la révolte des comtes Roger de Breteuil et Raoul de Gaël. Ensemble, ils bloquent Roger, le comte de Hereford, au passage de la Severn, et l’empêchent ainsi de joindre ses forces à celles de Raoul de Gaël.

Son importance augmente considérablement durant le règne de Guillaume le Roux. Il devient un important administrateur royal, tout en conservant son office de shérif. Il est constable de la maison royale sous Guillaume le Roux et son successeur Henri 1er. Il tient aussi l’office de maréchal sous Guillaume le Roux. Il est, avec Robert Bloet, l’évêque de Lincoln, Rainulf Flambard et Haimon le sénéchal, l’un des 4 justiciers de Guillaume le Roux. En 1088, il prend une part active dans le procès de Guillaume de Saint-Calais, l’évêque de Durham, qui suit la rébellion de 1088. Il est aussi un proche associé de Rainulf Flambard, le chapelain et trésorier du roi. En 1101, quand Robert Courteheuse, le duc de Normandie et frère aîné d’Henri 1er débarque en Angleterre pour s’emparer du trône, Urse soutient son souverain. Il est également présent à ses côtés un peu plus tard quand le Traité d’Alton est signé entre les 2 frères.

Il meurt en 1108, et son fils Roger lui succède dans ses terres et son office de shérif.