Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cynethryth

dimanche 11 février 2018

Cynethryth ( ?-798)

Reine anglo-saxonne

Épouse du roi de Mercie [1] Offa, Cynethryth commence à apparaître sur ses chartes en 770. Elle joue clairement un rôle important aux côtés de son mari. C’est la seule reine anglo-saxonne dont le nom apparaît sur des pièces de monnaie.

Après la mort d’Offa, en 796, Cynethryth devient abbesse du monastère de Cookham [2], dans le Berkshire [3]. Elle semble également avoir exercé son autorité sur l’église de Bedford [4] où son mari est inhumé.

Elle est mentionnée pour la dernière fois dans une charte de 798 par laquelle l’archevêque de Cantorbéry [5] AEthelhard lui confirme la possession de Cookham et lui octroie un autre monastère à Pectanege en échange de la cession de terres qu’Offa avait léguées à sa femme dans le Kent [6].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Simon Keynes, « Cynethryth », dans Michael Lapidge, John Blair, Simon Keynes et Donald Scragg (éd.), The Wiley Blackwell Encyclopedia of Anglo-Saxon England, Wiley Blackwell, 2014, 2e éd. (ISBN 978-0-470-65632-7)

Notes

[1] La Mercie est l’un des sept royaumes de l’Heptarchie anglo-saxonne, avec Tamworth pour capitale. Entre 600 et 850, la Mercie fit quatorze fois la guerre au Wessex voisin, onze fois aux Gallois, et mena dix-huit campagnes contre d’autres ennemis - encore ne s’agit-il là que des conflits dont nous avons gardé la trace. Elle est fondée par les Angles rassemblés et menés un an auparavant, depuis les côtes marécageuses proches du Wash vers l’actuelle région des Midlands en Angleterre, par Creoda (ou Crida), premier roi connu des Merciens, peut-être en partie légendaire, qui accèda au pouvoir en 585. Ces Midlands (« terres du milieu ») regroupent les comtés actuels de Gloucester, Worcester, Leicester, Northampton, Bedford, Buckingham, Derby, Nottingham, Hereford, Warwick, Chester et Lincoln.

[2] Cookham Abbey était un monastère anglo-saxon dans le Berkshire, en Angleterre. Il a été établi en 726. Située au sud de la Tamise, Cookham faisait traditionnellement partie du Wessex, mais étant proche d’un point de passage romain, l’abbaye fut conquise en 733 par AEthelbald de Mercie. Entre 740 et 757, AEthelbald a donné le monastère avec ses actes à la cathédrale de Canterbury. Après la mort de l’archevêque Cuthbert en 760, les actes furent volés par deux élèves de l’archevêque, Daegheah et Osbert, et donnés à Cynewulf de Wessex, qui a pris possession du monastère. En 779 après la bataille de Bensington, Offa de Mercie une fois de plus pris le monastère et les actes manquants sont devenus une cause de beaucoup de dissension, souvent mentionnée dans les conseils d’église. Avant sa mort en 786, Cynewulf renvoya les actes à Cantorbéry en signe de pénitence. Après la mort d’Offa en 796, sa veuve Cynethryth en devint l’abbesse.

[3] Berkshire, parfois abrégé en Berks, est un comté (« shire ») dans le sud de l’Angleterre (Royaume-Uni), situé à l’ouest de Londres et encadré par l’Oxfordshire, le Buckinghamshire, le Grand Londres, le Surrey, le Wiltshire et le Hampshire. Son chef-lieu est Reading, mais une des villes les plus connues est Windsor, résidence royale

[4] Bedford est une ville d’Angleterre, au Royaume-Uni. Elle est le chef-lieu du comté de Bedfordshire, dans le district de Bedford. Bedford a été le centre d’une foire depuis le début du Moyen Âge. Henri II Plantagenêt lui a conféré une charte en 1166. Son château a été rasé en 1224.

[5] L’archevêque de Cantorbéry est, après le Gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque du Royaume-Uni), le chef de l’Église d’Angleterre et de la Communion anglicane.

[6] Le Kent est un royaume anglo-saxon fondé au 5ème siècle par les Jutes dans le sud-est de l’Angleterre. Il correspond approximativement au territoire occupé par le peuple celtique des Cantiaci avant la conquête romaine, et à l’actuel comté de Kent. C’est le premier royaume anglo-saxon converti au christianisme, et il atteint son apogée au début du 7ème siècle sous le roi Æthelberht.