Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Nicétas le Goth

mardi 6 février 2018

Nicétas le Goth (mort en 372)

Martyr

Goth [1] d’origine, Nicétas naquit et vécut sur les bords du Danube. Il reçut le baptême de l’évêque Théophile qui participa au premier concile de Nicée. Avec l’évêque goth d’origine grecque Ulfila, il évangélisa ses compatriotes goths qui étaient en majorité disciples de l’arianisme [2].

Soldat, Nicétas combattit contre les troupes restées païennes d’Athanaric. Lorsque ce dernier exerça son pouvoir parmi les tribus de la région, il appliqua une persécution systématique contre les chrétiens.

Nicétas fut condamné en 372 au bûcher, mais son corps ne brûla pas complètement. Ses restes furent recueillis par un autre ami soldat goth de religion chrétienne, Marius ou Marian, et ses reliques furent données à des églises de Constantinople et au monastère serbe de Vissoki Detchani [3].

Plusieurs églises et monastères de Russie lui sont dédiés, comme le monastère Nikitsky [4] de Pereslavl-Zalesski [5], le monastère Nikitsky [6] détruit dans les années 1930 à Moscou.

Il est patron de la ville de Melendugno [7] en Italie, où l’abbaye du 12ème siècle conserve une relique.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Nicétas le Goth/ Portail des chrétiens d’Orient/ Saint catholique et orthodoxe

Notes

[1] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[2] L’arianisme est un courant de pensée théologique des débuts du christianisme, due à Arius, théologien alexandrin au début du 4ème siècle. La pensée de l’arianisme affirme que si Dieu est divin, son Fils, lui, est d’abord humain, mais un humain disposant d’une part de divinité. Le premier concile de Nicée, convoqué par Constantin en 325, rejeta l’arianisme. Il fut dès lors qualifié d’hérésie par les chrétiens trinitaires, mais les controverses sur la double nature, divine et humaine, du Christ (Dieu fait homme), se prolongèrent pendant plus d’un demi-siècle. Les empereurs succédant à Constantin revinrent à l’arianisme et c’est à cette foi que se convertirent la plupart des peuples germaniques qui rejoignirent l’empire en tant que peuples fédérés. Les wisigoths d’Hispanie restèrent ariens jusqu’à la fin du 6ème siècle et les Lombards jusqu’à la moitié du 7ème siècle.

[3] Le monastère de Visoki Dečani ou, plus simplement, monastère de Dečani, est un monastère orthodoxe serbe situé dans la ville de Dečani au Kosovo, à 12 km au sud de la ville de Peć. Sa cathédrale est la plus grande église médiévale des Balkans et elle conserve un important ensemble de fresques byzantines. Il figure sur la liste des monuments culturels d’importance exceptionnelle de la République de Serbie

[4] Le monastère Saint-Nicétas ou monastère Nikitski est un monastère orthodoxe russe dédié à saint Nicétas le Goth, martyr chrétien mort en 372. Le monastère est situé à proximité de la ville de Pereslavl-Zalesski dans l’Anneau d’or de la Russie. Le monastère fut fondé aux 11ème et 12ème siècles, certaines sources évoquent aussi sa fondation par le prince de Rostov, Boris Vladimirovitch, fils de saint Vladimir 1er. Le monastère fut ravagé par les Tataro-Mongols de la Horde d’or entre le 13ème et le 15ème siècles.

[5] Pereslavl-Zalesski est une ville de l’oblast de Iaroslavl, en Russie, et le centre administratif du raïon de Pereslavl (ou raïon Pereslavski). Pereslavl-Zalesski est située sur la rive sud-est du lac Plechtcheïevo à l’embouchure de la rivière Troubej, à 118 km au sud-ouest de Iaroslavl et à 133 km au nord-est de Moscou. Pereslavl-Zalesski a été fondée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouky. Entre 1175 et 1302, la ville était la capitale de la principauté de Pereslavl- Zalesski. En 1302, la ville fut incorporée à la principauté de Moscou. Pereslavl-Zalesski a été dévastée à plusieurs reprises par les Tataro-Mongols de la Horde d’or entre le milieu du 13ème siècle et le début du 15ème siècle. En 1608, elle fut incendiée par les Polonais.

[6] Le monastère Saint-Nicétas ou Nikitsky était un monastère orthodoxe de religieuses à Moscou, au coin de la rue Bolchaïa Nikitskaïa et de la rue Mokhovaïa, non loin de la Porte Nikitsky, détruite à la fin du 18ème siècle pour laisser la place à la place du même nom de l’Anneau des boulevards. Il abritait une relique du martyr jusqu’à la révolution. Le monastère possédait en dehors de Moscou, sous le règne de Nicolas II, une filiale avec une école de filles. Ce monastère féminin fut fondé en 1582, par le boyard Nikita Romanovitch Zakhariev-Youriev, grand-père de Michel 1er, fondateur de la dynastie des Romanov, et dédié à saint Nicétas le Goth. Il se trouvait à la place d’une ancienne église saint-Nicétas, construite en 1534 dans la cour du palais de la Yamskaïa. Elle avait été édifiée en briques italiennes sur la voie tracée au 14ème siècle menant à Novgorod, appelée depuis lors la rue Bolchaïa Nikitskaïa, ou Grande-rue Saint-Nicétas en français.

[7] Melendugno est une commune italienne de la province de Lecce dans la région des Pouilles.