Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Mélanie dite l’ancienne ou sainte Mélanie

Mélanie dite l’ancienne ou sainte Mélanie

vendredi 10 novembre 2017

Mélanie dite l’ancienne ou sainte Mélanie (350-410)

Veuve d’un Préfet romain, est mère de Publicola le père de Mélanie la Jeune.

C’est à la suite de ses conseils que sa petite fille, Mélanie la jeune avec l’accord de Pinien, son mari, vendit leurs biens et affranchit leurs esclaves estimés à 8 000 pour en faire dons à des monastères et Églises.

En 410, lors des invasions goths [1] d’Alaric 1er, elle quitte l’Espagne, avec la famille de sa petite fille Mélanie la jeune, pour l’Italie, l’Afrique et s’exile en Terre sainte. Elle fit la visite des déserts d’Égypte en compagnie de Rufin d’Aquilée.

À Jérusalem, elle rencontra Évagre le Pontique et le convainc d’embrasser la vie monastique.

Mélanie l’ancienne aurait fondé vers 380 le monastère double du Mont des Oliviers [2], que sa petite fille améliora et rendit célèbre.

Durant son périple, elle rencontra Saint Jérôme. Elle rencontra aussi Pallade de Galatie qui en fit ses louanges.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Alan D. Booth, « Quelques dates hagiographiques : Mélanie l’Ancienne, Saint Martin, Melanie la Jeune », Phoenix, vol. 37, no. 2 (Summer, 1983)

Notes

[1] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[2] Le monastère du Mont des Oliviers, à Jérusalem (Palestine), est fondé vers 380 par Mélanie l’Ancienne. La communauté des hommes est confiée à Rufin d’Aquilée.