Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Uldin, Uldiz ou Uldes

Uldin, Uldiz ou Uldes

vendredi 10 novembre 2017

Uldin, Uldiz ou Uldes (vers 340 - vers 410)

Roi des Huns de 390 à 410

Son territoire s’étend au nord du Danube. Il semble avoir été en bons termes avec l’empire romain.

Il s’empara du général goth [1], Gaïnas, alors en fuite sur son territoire, le décapita et renvoya sa tête à l’empereur Arcadius à Constantinople en décembre 400 afin de confirmer les bonnes relations entre les deux États.

Il permit aussi à Stilicon de recruter des auxiliaires hunniques [2] en 405 pour contrer les Vandales [3] de Radagaise.

Il se heurta ensuite à l’Empire romain d’Orient en tentant de forcer les frontières danubiennes.

En 404/405, et, essentiellement, en 409, en traversant le Danube, il prouva à Byzance que la menace hune n’avait pas encore décru, et selon des sources grecques, il s’était signalé en assénant au gouverneur de Thrace [4] venu pour des négociations de réconciliation : “je peux soumettre tout endroit jusqu’au point où le soleil se couche” .

Après la mort d’Uldiz vers 410, ce fut Karaton qui domina l’Empire des Huns.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Uldin/ Portail du Haut Moyen Âge/ Huns

Notes

[1] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[2] Les Huns sont un ancien peuple nomade originaire de l’Asie centrale, dont la présence en Europe est attestée à partir du 4ème siècle et qui y établirent le vaste empire hunnique. L’origine des Huns est disputée. Les Huns ont joué un rôle important dans le cadre des grandes invasions qui contribuèrent à l’écroulement de l’Empire romain d’Occident. Sous le règne d’Attila, l’empire est unifié mais ne lui survit pas plus d’un an. Les descendants et successeurs des Huns occupent encore diverses parties de l’Europe de l’Est et d’Asie centrale entre les 4ème et 6ème siècles, et laissent encore quelques traces dans le Caucase jusqu’au début du 8ème siècle.

[3] Les Vandales sont un peuple germanique oriental. Lors des Grandes invasions du 5ème siècle, leur migration les conduisit successivement en Gaule, Galice et Bétique en Espagne, Afrique du Nord puis dans les îles de Méditerranée occidentale Ils fondèrent également le « royaume vandale d’Afrique », ou « royaume de Carthage ». L’origine des Vandales est scandinave. Les Sillings seraient originaires du Nord du Jutland, les Hasdings du golfe d’Oslo qu’ils quittent pour le Jutland également : ils sont mentionnés pour la première fois par Tacite. Entre le 1er et le 3ème siècle, ils sont établis en Germanie orientale, dans une région située entre la Vistule et l’Oder, au bord de la mer Baltique.

[4] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.