Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Gorgon ou Gorgonius dit saint Gorgon

Gorgon ou Gorgonius dit saint Gorgon

vendredi 16 juin 2017

Gorgon ou Gorgonius dit saint Gorgon

Officier sous Dioclétien-Martyr romain

Converti au christianisme, il refusa, comme son camarade Dorothée de Nicomédie, de renier sa foi. Ils furent torturés et mis à mort, dans les premières années du 4ème siècle.

Ils furent enterrés dans la nécropole "Aux deux lauriers", le long de la via Labicana [1] à Rome.

Ses reliques furent ramenées de Rome en 766 par Chrodegang de Metz , pour illustrer l’abbaye de Gorze [2], qu’il avait fondée peu avant près de Metz.

Elles seront transférées à l’abbaye de Saint-Arnould de Metz [3] au 11ème siècle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Monique Goullet, Michel Parisse, Anne Wagner, Sources hagiographiques de l’histoire de Gorze (Xe siècle) : Vie de saint Chrodegang, Panégyrique et Miracles de saint Gorgon, Paris, Picard, 2010. (ISBN 978-2-7084-0882-1)

Notes

[1] La Via Labicana est une ancienne voie romaine d’Italie, qui part de Rome en direction du sud-est. Elle partait de l’arc de Gallien, ancienne Porta Esquilina du mur Servien, de nos jours, dans le rione de Monti.

[2] L’abbaye Saint-Gorgon de Gorze est une abbaye bénédictine fondée à Gorze près de Metz, vers 747. À partir de 933, elle est à l’origine d’une réforme de la règle bénédictine qui va se diffuser à tout le Saint Empire.

[3] L’abbaye Saint-Arnould, Saint-Arnoul, Saint-Arnoult ou abbaye des Saints-Apôtres, est une abbaye bénédictine fondée à Metz au 6ème siècle. Charlemagne fit de cette abbaye la nécropole de sa famille : sa femme Hildegarde, ses sœurs, ses fils, l’empereur Louis le Pieux et l’évêque Drogon y furent enterrés