Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alphonse II d’Este

samedi 6 mai 2017

Alphonse II d’Este (1533-1597)

Cinquième duc de Ferrare, Modène et Reggio de 1559 à sa mort

Né à Ferrare [1], Fils d’Hercule II d’Este et de Renée de France, peu après être monté sur le trône, à la demande du pape Pie IV, il renvoie sa mère en France car elle est calviniste.

Sous son règne, la cour de Ferrare atteint tout son faste et sa magnificence, accueillant des poètes comme Le Tasso et des artistes aux détriments des finances.

Il cherche à augmenter le prestige de l’état au travers de ses trois mariages et en s’alliant à l’empereur Maximilien II au cours de la guerre contre les Turcs en Hongrie en 1566.

N’ayant pas d’héritier direct, il désigne comme successeur son cousin César , fils de Alphonse , frère de son père Hercule II, et l’acte est reconnu par l’Empereur mais pas par l’Église parce que son oncle Alphonse était le fils naturel du précédent duc Alphonse 1er et de Laura Dianti.

À sa mort, le pape Clément VIII se rapproprie Ferrare, fief pontifical, profitant de la faiblesse de César d’Este.

Alphonse II est enterré à Ferrare au monastère du Corpus Domini [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Alfonso II d’Este »

Notes

[1] Ferrare est une ville italienne de la province de Ferrare en Emilie Romagne. Située dans le delta du Pô sur le bras nommé Pô de Volano, la cité actuelle remonte au xive siècle, alors qu’elle était gouvernée par la famille d’Este.

[2] Ce monastère se trouve dans la vieille ville de Ferrare. À l’époque médiévale, il s’agissait là d’un des quartiers les plus élégants de Ferrare où l’on trouvait également la via di San Francesco et un palais appartenant aux Este. Fondé en 1406, le monastère des clarisses a gardé le souvenir de Santa Catarina Vegri, demoiselle aux nobles origines, qui abandonna le luxe de la cour où elle vivait pour se consacrer à la vie religieuse. Écrivain et mystique, elle y vécut jusqu’en 1456. Le monastère doit aussi sa renommée aux sépultures de certains membres de la famille d’Este, situées dans le choeur des soeurs. Ce monastère détient les sépultures de Éléonore d’Aragon, Alphonse 1er, Hercule II, Alphonse II et la célèbre Lucrèce Borgia qui fut très dévote à ce lieu. En outre, on y trouve les tombes de Éléonore, fille d’Alphonse 1er, et de Lucrèce, fille de Hercule II, qui s’y retirèrent pour mener une vie monastique. L’intérieur de l’église publique a été richement décoré à l’époque baroque et présente, entre autres, une grande fresque au plafond avec La Gloire de Santa Catarina Vegri, une oeuvre très réussie de Giuseppe Ghedini.