Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De l’Antiquité à 400 av.jc > Agéladas ou Hagéladas 1er

Agéladas ou Hagéladas 1er

dimanche 9 avril 2017

Agéladas ou Hagéladas 1er

Sculpteur grec de l’école d’Argos

Sa période d’activité s’étend de 520 à 490 av. jc.

Les textes anciens lui attribuent : des offrandes votives, chevaux de bronze et de prisonnières, présent des citoyens de Tarente à Delphes, une statue consacrée par Praxitèle de Syracuse, l’offrande dite des Tarentins du Haut, en collaboration avec Onatas .

Des statues d’athlètes : effigie d’Anochos de Tarente vainqueur du stade et du double stade aux Jeux olympiques ; char de Cléosthénès d’Épidamne, vainqueur de la course de chars lors de la 66e olympiade en 512 av. jc, effigie de Timasithéos, vainqueur au pancrace [1] aux Jeux olympiques et aux Jeux delphiques [2], ainsi qu’un groupe de Muses, en collaboration avec Aristoclès et Canachas.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Marion Muller-Dufeu, La Sculpture grecque. Sources littéraires et épigraphiques, Paris, éditions de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, coll. « Beaux-Arts histoire »,‎ 2002

Notes

[1] Le pancrace est un sport de combat grec, permettant au temps des Jeux olympiques antiques quasiment tous les coups, même les plus mortels. Seules étaient interdites les techniques d’arrachage des yeux et de morsure. De grands champions olympiques de cette époque ont marqué l’histoire comme Polydamas de Skotoussa qui fut champion olympique en 408 av.jc ou encore Milon de Crotone. Aujourd’hui, ce sport est une discipline dont le règlement a été revu et corrigé par le gouvernement grec afin de le voir revenir prochainement dans les Jeux olympiques modernes.

[2] Les Jeux pythiques, parfois appelés Jeux delphiques, sont les plus importants des jeux panhelléniques après ceux d’Olympie, dans la Grèce antique.