Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Sextus Aurelius Victor dit Aurelius Victor

Sextus Aurelius Victor dit Aurelius Victor

lundi 10 octobre 2016

Sextus Aurelius Victor dit Aurelius Victor (vers 327-vers 390)

Historien et homme politique romain

Originaire de la province romaine d’Afrique [1], d’origine modeste. Il fait partie de l’entourage de Julien et est gouverneur de Pannonie seconde [2].

Il est toutefois destitué par Valens et Valentinien 1er. Il réapparaît en 389 à la charge importante de praefectus Urbi [3].

On lui a attribué un ensemble ordinairement désigné “Corpus tripertitum”, narrant l’histoire de Rome depuis la légende de Saturne jusqu’à l’empereur Constance II, et comprenant trois œuvres [4] suite de 86 biographies des grandes figures de la monarchie et de la République romaine, et un “Liber de Caesaribus”. Seule cette dernière œuvre est effectivement de lui, les autres sont anonymes.

Son Liber de Caesaribus est une série de 42 biographies impériales d’Auguste à Constance II rédigée vers 360 et qui s’inspire, par le souci moralisant, de Salluste, Tacite et Suétone. De carrière exclusivement civile, Aurélius Victor emploie volontiers un discours critique envers l’armée et les personnages de cursus militaire. Son originalité par rapport aux abréviateurs Eutrope et Florus est d’avoir voulu faire un traité de morale et de politique destiné aux hommes de pouvoir.

Il est imité par un continuateur anonyme qui compose après 395 un ouvrage connu sous le nom d’“Épitomé de Caesaribus”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de H. W. Bird, Sextus Aurelius Victor : a historiographical study, 1984, F. Cairns, Liverpool, (ISBN 0-905205-21-9)

Notes

[1] L’Afrique ou Afrique proconsulaire, est une province romaine qui correspond au territoire naturel de Carthage, la Numidie Orientale et à la côte occidentale de la Libye actuelle. Cette province, qui est issue de la réunion de l’Africa Vetus et de l’Africa Nova, est divisée par Dioclétien en trois : la Tripolitaine, la Byzacène et l’Afrique proconsulaire résiduelle, aussi appelée Zeugitane.

[2] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc. Vers 105 apr. jc, Trajan divise la province en Pannonie supérieure à l’ouest et Pannonie inférieure à l’est. Ces qualificatifs ne sont pas seulement déterminés par le sens du cours du Danube, mais aussi par l’éloignement par rapport à Rome en suivant les itinéraires routiers : le voyageur venant d’Italie rencontre d’abord la Pannonie supérieure, puis la Pannonie inférieure. Le Pannonien Maximien est associé au pouvoir en 285. Les tétrarques réorganisent les provinces pour en améliorer l’administration et la défense : la Pannonie inférieure est divisée en deux : au nord la Valeria, du nom de famille de Dioclétien, avec pour capitale Aquincum ; au sud, la Pannonia Secunda, avec pour capitale Sirmium

[3] préfet de la Ville

[4] Origo gentis Romanae, le Liber de viris illustribus