Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alexandre 1er Balas

samedi 28 mai 2016

Alexandre 1er Balas

Originaire de Rhodes [1] il se fait passer pour le fils d’Antiochos IV Épiphane et de Laodicé IV et un cousin germain de Démétrios 1er.

Vers 150 av. jc, avec l’aide de Ptolémée VI Philométor le souverain lagide d’Égypte, il parvient à détrôner Démétrios 1er Sôter, qui est tué, et devient ainsi roi de Syrie.

Des sources indiquent que Démétrios 1er est défait et tué par une coalition des rois de Pergame [2], Attale II Philadelphe, d’Égypte Ptolémée VI Philométor, de Judée [3] Jonathan et de la princesse séleucide Laodicé VI et son ministre Hérakléidès.

Ces puissances répondent favorablement à la demande d’aide d’Alexandre 1er Balas. Démétrios 1er est forcé de rappeler ses garnisons de la Judée, à l’exception de celles de la ville d’Acre [4] et de Beth-Zur [5] pour faire face. Il fait également une offre à Jonathan pour obtenir sa fidélité et il lui permet de recruter une armée.

Jonathan accepte ces conditions et en 153, il prend résidence à Jérusalem. En octobre 152, Alexandre 1er Balas contacte également Jonathan et lui propose une offre encore plus intéressante que celle de Démétrios 1er. Ces événements font que Démétrios 1er perd et son trône et la vie en 150 et qu’Alexandre 1er Balas devient le nouveau maître de l’Empire séleucide.

Mais peu après les relations se tendent avec son protecteur égyptien et celui-ci soutient alors le fils de Démétrios 1er, le futur Démétrios II Nicator. Alexandre est battu sur le fleuve Oronte [6], dans un combat où Ptolémée VI est mortellement blessé, et est renversé et tué par Démétrios.

Alexandre Zébina se fit passer pour son fils.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Alexandre Ier Balas/ Portail du Proche-Orient ancien/ Séleucides

Notes

[1] Rhodes est une île grecque, la plus grande du Dodécanèse. Bordée au nord-ouest par la mer Égée et au sud-est par la mer Méditerranée, elle est située entre l’île de Karpathos (Grèce) et les côtes turques, à 17,7 km de ces dernières.

[2] Pergame est une ancienne ville d’Asie Mineure, en Éolide située au nord de Smyrne, au confluent du Caïque et du Cétios, à environ 25 km de la mer Égée. À l’heure actuelle, son nom est Bergama (Turquie, province d’Izmir)

[3] La Judée est le nom historique et biblique d’une région montagneuse qui correspond aujourd’hui à une partie de la Cisjordanie et du sud d’Israël. Son nom vient de la tribu de Juda dont elle constituait le territoire. Dans l’Antiquité, c’était une région plutôt reculée au relief escarpé. La Judée a été le centre de plusieurs royaumes et provinces antiques : le royaume de Juda à l’âge du fer, la province perse de Yehoud Medinata, les dynasties des hasmonéens et des hérodiens puis la province romaine de Iudaea.

[4] Acre est une ville portuaire fortifiée historique où les établissements humains se sont succédés sans interruption depuis l’époque phénicienne. La cité actuelle est caractéristique des villes fortifiées ottomanes des 18ème et 19ème siècles, avec sa citadelle, ses mosquées, ses khans (caravansérails) et ses bains publics. Les vestiges de la ville des Croisés, qui datent de 1104 à 1291, sont pratiquement intacts, tant en sous-sol qu’en surface, donnant une image exceptionnelle de ce qu’étaient l’organisation de l’espace urbain et les structures de la capitale du royaume des Croisés de Jérusalem, au Moyen-Age.

[5] Beth-Zur est un site biblique d’importance historique et archéologique dans les montagnes d’Hébron dans le sud de la Judée, maintenant partie de la Cisjordanie. Beth Zur est mentionné à plusieurs reprises dans la Bible hébraïque et les écrits de l’historien juif romain Flavius Josèphe.

[6] L’Oronte, en arabe Nahr al-`Assi (le fleuve rebelle), appelé aussi Draco, Typhon ou Axius, est un fleuve du Proche-Orient. Il prend sa source au centre du Liban, traverse la Syrie occidentale et se jette dans la Méditerranée près du port de Samandağ, dans la région de Hatay, au sud-est de la Turquie (région revendiquée par la Syrie). Il est long de 571 km et son débit naturel (au nord de la vallée de la Bekaa) est de 420 millions de m3/an