Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Douris de Samos

samedi 2 avril 2016

Douris de Samos (vers 340 av.jc - vers 270 av.jc)

Historien grec

Contemporain des diadoques [1], son œuvre principale est une histoire consacrée au royaume de Macédoine, “les Macédoniques”. Élève de Théophraste formé à l’école péripatéticienne [2], il a été un temps tyran de Samos [3].

Prétendument descendant d’ Alcibiade , Douris est peut-être né en exil, Samos ayant été vidée de ses habitants et occupée de 342 à 324 av. jc par des clérouques [4] athéniens.

Encore jeune homme, il triomphe à une épreuve de boxe aux Jeux olympiques. Une statue est érigée sur le site d’Olympie pour commémorer cette victoire.

À son retour sur l’île de Samos, il en obtient la tyrannie de 301 jusqu’à une date inconnue. On sait qu’il a survécu à l’année 281 puisqu’une mention de Pline l’Ancien prouve qu’il a écrit au cours de cette année.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Paul Pedech, Historiens compagnons d’Alexandre, Collection des Études Anciennes, 1984

Notes

[1] Dans l’Antiquité, les diadoques sont les généraux d’Alexandre le Grand, qui se partagèrent son empire à sa mort en 323 av. jc.

[2] L’école péripatétique ou école péripatéticienne, est l’école philosophique fondée par Aristote en 335 av. jc au Lycée d’Athènes. Elle désigne également par extension ses sectateurs, tant juifs que musulmans. Elle tire son nom du grec ancien peripatetikós (« qui aime se promener en discutant »). Aristote enseignait au Lycée d’Athènes en marchant avec ses élèves.

[3] Samos est une île grecque de la mer Égée, proche de l’Asie Mineure et située à 70 kilomètres au Sud-ouest de Smyrne, aujourd’hui Izmir en Turquie. Elle forme un dème (municipalité) et un district régional de la périphérie d’Égée-Septentrionale. Son chef-lieu est la ville de Vathy ; les deux autres villes sont Chora et Pythagorion (Tigani).

[4] Une clérouquie désigne l’assignation par tirage au sort de lots de terre civique (kleros) à des soldats citoyens, les clérouques, et par extension ce type de colonie militaire elle-même. On trouve des clérouques à Athènes au 5ème et au 4ème siècle av. jc, et dans le royaume lagide en Égypte à partir de la fin du 4ème siècle av.jc.