Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alphonse d’Aragon

vendredi 25 mars 2016

Alphonse d’Aragon (1470-1520)

Archevêque de Saragosse-Vice-roi d’Aragon-Lieutenant de Catalogne de 1514 à 1520

Fils illégitime du roi Ferdinand le Catholique et d’une noble catalane. Il est nommé archevêque de Saragosse le 14 août 1478, à l’âge de 8 ans.

Il fait réaliser d’importants travaux dans la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse [1]. À la mort de son père, en 1516, il devient vice-roi, régent et gouverneur du royaume d’Aragon [2] et des territoires rattachés à cette couronne. Il occupe ces fonctions jusqu’à la majorité de son neveu Charles le futur Charles 1er d’Espagne et futur Empereur romain germanique Charles Quint.

En 1512, il est à la tête de l’armée qui assiège et prend la cité de Tudela [3] pendant la conquête de la Navarre [4] par la Castille [5]. La même année, il est nommé également archevêque de Valence.

La carrière ecclésiastique d’Alphonse d’Aragon n’a pas l’importance de sa carrière politique et militaire. Sa nomination à la tête de l’archevêché de Saragosse répondant uniquement à la tradition qui veut que l’Église d’Aragon soit commandée par un membre de la famille régnante.

Il meurt en 1520 et sa dépouille repose en la cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Alphonse d’Aragon (1470-1520)/ Portail de l’Aragon/ Bâtard

Notes

[1] La cathédrale Saint-Sauveur de Saragosse est une cathédrale catholique située dans la ville de Saragosse, dans la communauté autonome d’Aragon, en Espagne. Elle est le siège de l’archidiocèse de Saragosse.

[2] Le royaume d’Aragon est une entité politique du nord-est de la péninsule Ibérique, née en 1035 de l’union des comtés d’Aragon, du Sobrarbe et de la Ribagorce et disparue en 1707 avec son intégration au sein du royaume d’Espagne par les décrets de Nueva Planta. L’Aragon conserva toutefois son particularisme à l’intérieur de la couronne d’Aragon, grâce à ses Cortes (parlement général) et aux pouvoirs étendus de sa noblesse. De plus, l’Aragon était le seul royaume à l’intérieur de la couronne à parler le castillan et l’aragonais et non le catalan.

[3] Tudela est une ville d’Espagne située dans la Communauté forale de Navarre, sur l’Ebre, à 91 km au sud de sa capitale, Pampelune.

[4] Le royaume de Navarre est un royaume médiéval fondé en 824 par les Vascons, dont le premier roi est Eneko Arista, premier d’une lignée de seize rois basques qui régneront sur le Royaume jusqu’en 1234. Attaquée depuis trois siècles au nord des Pyrénées, dans le duché de Vasconie par les Francs, et au sud par les Wisigoths, puis les Omeyyades (musulmans), la Vasconie est réduite au petit Royaume de Pampelune, terres ancestrales du Saltus Vasconum. La Haute-Navarre fut conquise en 1512 par le royaume d’Aragon et fut intégrée en 1516 dans l’actuel royaume d’Espagne et l’autre partie (Basse-Navarre), restée indépendante, fut unie à la couronne de France à partir de 1589 d’où le titre de « roi de France et de Navarre » que portait Henri IV.

[5] La Castille est une région historique espagnole aux limites floues, résultant de l’évolution du petit comté de Castille (du 9ème siècle au 11ème siècle), suivi par le royaume de Castille (du xie siècle au xiiie siècle), par la vaste couronne de Castille (13ème siècle au 19ème siècle), par les régions de Vieille-Castille et Nouvelle-Castille (du 19ème siècle au 20ème siècle), pour enfin former une région composée de communautés à statut autonome (à compter de la fin du 20ème siècle).