Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Marguerite de Bretagne

Marguerite de Bretagne

vendredi 18 mars 2016, par ljallamion

Marguerite de Bretagne (1443-1469)

Princesse et duchesse consort de Bretagne

Marguerite de Bretagne Princesse et duchesse consort de BretagneFille aînée du duc François 1er de Bretagne et de sa seconde épouse, Isabelle d’Écosse , fille du roi Jacques 1er d’Écosse .

Conformément aux prévisions du traité de Guérande [1] de 1365, ni Marguerite ni sa sœur cadette, Marie , ne furent reconnues héritières du duché. François 1er avait donc pour héritier son frère Pierre de Guingamp.

Celui-ci, devenu duc et n’ayant pas d’enfant, pour éviter toute contestation ultérieure, fit épouser sa nièce Marguerite à François d’Étampes, deuxième dans l’ordre de succession, et la cadette Marie au plus grand baron de Bretagne, Jean II de Rohan .

Le 13 ou le 16 novembre 1455, au château de l’Hermine [2], à Vannes, Marguerite épousa donc son cousin François d’Étampes. Le 26 décembre 1458, Marguerite devint duchesse consort de Bretagne, à la suite de l’accession au trône de son époux. Le couple n’eut qu’un seul enfant, Jean, titré comte de Montfort-l’Amaury, qui ne vécut que du 29 juin au 25 août 1463.

Marguerite mourut donc sans descendance, le 25 septembre 1469 à Nantes. Son corps repose dans la cathédrale Saint-Pierre de Nantes [3], dans le tombeau réalisé pour François II et pour sa seconde épouse, Marguerite de Foix.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marguerite de Bretagne/ Portail du duché de Bretagne/ Duc consort de Bretagne

Notes

[1] Le premier traité de Guérande est signé en 1365. Il met fin à la première guerre de Succession de Bretagne qui opposait Jeanne de Penthièvre, nièce du dernier duc Jean III, soutenue par son époux Charles de Blois, à Jean de Montfort, demi-frère du précédent. Après sa mort, son fils Jean IV reprend sa revendication et finit par triompher à la bataille d’Auray.

[2] Le château de l’Hermine est un ancien château fort disparu intégré aux remparts de la ville de Vannes (Morbihan). Le château fut la résidence des ducs de Bretagne entre le 14ème siècle et le 16ème siècle. Au cours du 18ème siècle, un hôtel particulier est construit sur les ruines de l’ancienne forteresse.

[3] La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul (appelé aussi localement « cathédrale Saint-Pierre ») est une cathédrale catholique romaine située sur la place Saint-Pierre, à Nantes (Loire-Atlantique). Elle est la cathédrale du diocèse de Nantes, siège de l’évêque de Nantes. Sa construction s’est étalée sur 457 ans, de 1434 à 1891