Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Berkicho dit le Syrien

Berkicho dit le Syrien

dimanche 21 février 2016

Berkicho dit le Syrien

Catholicos ou anti-catholicos de l’Église apostolique arménienne de 429 à 432

Berkicho est un prélat chrétien perse de langue syriaque. Après la déposition par l’empereur sassanide Vahram V du catholicos Sahak 1er en 428 et le bref intermède de Sourmak, déposé à son tour en 429, le représentant de l’empereur, le marzpan [1] perse Veh Mihr Chapour , désigne Berkicho pour occuper la fonction catholicossale. Cette désignation traduit l’intention du pouvoir sassanide de séparer l’Église arménienne de l’Église grecque afin de la rapprocher de l’Église de l’Orient.

Berkicho entre en conflit avec les évêques restés fidèles à Sahak 1er. Il ne consacre que ceux qui lui prêtent allégeance et confisque les revenus des postes vacants. Il s’attire en outre une réputation de débauche en s’entourant de religieuses servantes [2], si bien que les nakharark [3] demandent sa déposition à Vahram V en 432.

Celui-ci le remplace alors par un autre prélat perse de langue syriaque, Samuel, mais ne le charge que des fonctions temporelles liées à la fonction, les fonctions spirituelles notamment la consécration des évêques revenant à Sahak 1er.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean-Pierre Mahé, « Affirmation de l’Arménie chrétienne (vers 301-590) », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat,‎ 2007 (1re éd. 1982)

Notes

[1] Le marzpanat ou marzbanat est le système de gouvernement instauré par les Sassanides en Arménie, en vigueur de 428 à 646. À sa tête est installé un marzpan ou marzban (« gouverneur »).

[2] virgines subintroductae

[3] Le nakharar est un satrape héréditaire en Arménie. Ce titre est de premier ordre au sein de la noblesse arménienne antique et médiévale.