Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Tigrane VII

vendredi 19 février 2016

Tigrane VII (mort vers 360)

Roi arsacide d’Arménie de 339 à 350

Fils de Khosrov III le Petit , il lui succède en 339. Ce roi au pouvoir faible connaît de nombreux conflits, notamment religieux en raison de ses désaccords avec le Catholicos [1] saint Houssik , qu’il fait exécuter en 347.

Tigrane doit faire face à une invasion du roi perse Shapur II, mais est pris en otage, aveuglé et emprisonné. L’armée et la noblesse, avec l’appui des Romains parviennent toutefois à repousser les Perses. Vaincus, ceux-ci rendent sa liberté à Tigrane.

En 350, celui-ci abdique cependant en faveur de son fils Arshak II.

Le vieux roi Tigrane aurait été secrètement étranglé par ses chambellans sur ordre d’Arshak II, mécontent qu’il prenne contre lui le parti du prince Gnel. On l’enterra dans le bourg de Kevach, au pied de l’Aragats [2], sans le juger digne d’une sépulture royale.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l’Antiquité jusqu’au xixe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome,‎ 1990/

Notes

[1] Le titre de catholicos est un titre équivalent à celui de patriarche porté par des dignitaires de plusieurs Églises orthodoxes orientales, notamment les Églises de la tradition nestorienne et les Églises monophysites, en particulier l’Église apostolique arménienne.

[2] L’Aragats, aussi appelé mont Aragats, Alagey, Aragatz ou encore Aragey, est un volcan éteint d’Arménie. Avec 4 095 mètres d’altitude, il constitue le point culminant de l’Arménie et domine le haut-plateau arménien qui s’étend à ses pieds.