Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Luis Menéndez de Haro y Sotomayor dit Luis de Haro

Luis Menéndez de Haro y Sotomayor dit Luis de Haro

mardi 26 janvier 2016

Luis Menéndez de Haro y Sotomayor dit Luis de Haro (1598-1661)

Militaire et homme politique espagnol

Fils de Diego de Haro, marquis de Carpio [1], et de Francisca de Guzmán, sœur de Gaspar de Guzmán, comte d’Olivares.

Il entre à la cour de la famille royale espagnole sous la protection de son oncle, auquel il succède comme valido [2] après l’expulsion d’Olivares en 1643. Il ne réussit pourtant pas à asseoir une notoriété et une influence aussi poussées que celles de son oncle, principalement à cause du fait de la présence de María de Ágreda comme confidente de Philippe IV. Celle-ci persuade d’ailleurs le monarque de réduire l’importance à la fonction de valido, poste d’ailleurs supprimé peu après.

Luis de Haro est un des principaux négociateurs du traité des Pyrénées [3] signé sur l’île des Faisans [4] en 1659 avec Jules Mazarin. Il ne peut y éviter des accords désavantageux pour l’Espagne, n’ayant pas été en position de conclure un front anti-français avec Oliver Cromwell, alors Lord Protecteur de l’Angleterre [5].

Son plus haut fait d’armes est la répression de la montée du nationalisme catalan et la reprise de Barcelone en 1652. Au contraire, la Guerre de Restauration portugaise, à laquelle il participe, est un échec total pour l’Espagne. Luis de Haro y mène les troupes espagnoles lors de la bataille de las Líneas de Elvas [6] en 1659, qui se solde par une cuisante défaite de son armée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Luis de Haro/ Portail de l’Espagne/ Ministre espagnol d’Ancien Régime

Notes

[1] Carpio est une municipalité espagnole de la province de Valladolid et de la communauté autonome de Castille-et-León.

[2] confident du roi

[3] Le traité des Pyrénées formalise une paix conclue entre la couronne d’Espagne et la France à l’issue de la guerre franco-espagnole, commencée en 1635 dans le cadre de la guerre de Trente Ans (1618-1648), et ayant continué durant la Fronde. Il est signé le 7 novembre 1659 sur l’île des Faisans, au milieu du fleuve côtier Bidassoa qui marque la frontière entre les deux royaumes dans les Pyrénées-Atlantiques. Les rois Louis XIV et Philippe IV y sont représentés par leurs Premiers ministres respectifs, le cardinal Mazarin et don Luis de Haro.

[4] L’île des Faisans ou île de la Conférence est une petite île fluviale située sur la Bidassoa, près de son embouchure et de la baie de Chingoudy, sur la frontière franco-espagnole. Ayant le statut de condominium, elle est gérée alternativement par la France et l’Espagne avec un changement d’administration tous les six mois. Il s’agit du seul exemple dans les relations internationales contemporaines d’une souveraineté alternée sur un même territoire. Son accès est interdit au public.

[5] En Angleterre, Lord Protecteur est un titre qui désignait le « chef du gouvernement ». De fait, le titre a connu deux significations différentes à deux moments différents. Il désigna d’abord la personne chargée de la régence au moyen age. Au 17ème siècle, il fut équivalent à celui de roi et a été utilisé durant la brève période de la république (ou « Commonwealth ») en Grande-Bretagne. Oliver Cromwell, puis son fils Richard Cromwell furent les lords protecteurs d’Angleterre, Écosse et Irlande de 1653 à 1659.

[6] La bataille d’Elvas (14 janvier 1659) est une victoire portugaise sur l’Espagne durant la guerre de Restauration