Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Lucius Mummius Achaicus

mercredi 11 novembre 2015

Lucius Mummius Achaicus

Consul de la République romaine en 146 av. jc

Il achève la conquête de la Grèce en soumettant l’Achaïe [1]. Étant consul et à la tête de 30 000 hommes, il bat Diaeos , général des Achéens, à Leucopetra sur l’Isthme, anéantit la Ligue achéenne [2], et prend Corinthe [3] d’assaut. La ville est mise à sac. Le Sénat romain, craignant une renaissance démocratique de cette grande ville industrielle, ordonne qu’elle soit livrée aux flammes et son sol, consacré aux dieux infernaux.

Une partie des cités d’Achaïe est soumise au tribut et placée sous l’autorité du promagistrat [4] de Macédoine, tandis que les cités restées fidèles aux Romains ou neutres conservent leur autonomie interne, mais ne peuvent plus conduire de politique extérieure indépendante. Mummius reçoit en récompense les honneurs du triomphe et le surnom d’Achaïcus.

Il fit transporter à Rome la plus grande partie des esclaves et des objets précieux, statues, vases et tableaux qui se trouvaient à Corinthe, mais il connaissait si peu le prix de ces chefs-d’œuvre qu’il dit à ceux qui étaient chargés de les transporter que s’ils les perdaient, ils seraient obligés de les remplacer par des neufs à leurs dépens.

En 142 av. jc, il est censeur avec Scipion Émilien comme collègue. Durant cette charge, ils afferment la fabrication de la poix dans la forêt de la Sila [5] en Italie du sud. Selon Aurelius Victor , Mummius exerça sa charge avec une telle apathie, que Scipion s’exclama devant le sénat Plût aux dieux que vous m’eussiez donné un collègue, ou que vous ne m’en eussiez point donné ! .

Cicéron le crédite d’un certain talent oratoire, au style simple et antique.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de André Piganiol, La conquête romaine, P.U.F., 1967

Notes

[1] L’Achaïe est une ancienne région de la Grèce antique, située au nord-ouest de la péninsule du Péloponnèse. C’est aussi un actuel district régional de la périphérie de Grèce-Occidentale dont le chef-lieu est Patras. Cette région s’étend sur plus de 6 000 km², depuis le cap Avgo à l’est jusqu’au cap Araxos à l’ouest, du golfe de Corinthe jusqu’à la frontière avec Élis et l’Arcadie d’une part, et Sicyone d’autre part.

[2] La Ligue achéenne est une confédération de villes d’Achaïe, sur la côte nord-est du Péloponnèse. À son apogée, la ligue contrôle tout le Péloponnèse à l’exception du sud de la Laconie. La montée de l’impérialisme romain dans la région conduit finalement à sa dissolution en 146, à la suite de la guerre d’Achaïe.

[3] La bataille de Corinthe, plus souvent appelée bataille de Leucopétra est une bataille entre la République romaine et la Ligue achéenne en 146 av. jc, qui aboutit à la destruction totale de Corinthe. Cette bataille marque le début de la période de domination romaine dans l’histoire grecque.

[4] Le promagistrat est un magistrat romain sorti de sa charge annuelle, dont le pouvoir est prolongé par décision du Sénat dans une province romaine donnée, en général pour un an

[5] La Sila est un plateau situé en Calabre, au sud de l’Italie, qui s’étend sur le territoire de trois provinces : Crotone, Catanzaro, Cosenza et qui recouvre une superficie de 1 700 km². Elle se divise en trois parties : Sila Grande, Sila Piccola et Sila Greca. Son altitude moyenne est de 1 300 mètres et le sommet le plus haut en est le Botte Donato (1 928 mètres).